La course à pied vous rend-elle aussi heureux ? Si la course à pied est super agréable, c'est parce qu'une certaine hormone est libérée pendant le sport, à savoir "hormone du bonheur"...

La pratique de l'exercice secrète la libération d'endorphines. Vous en avez peut-être entendu parler, mais de quoi s'agit-il ? Les endorphines, également appelées hormones du bonheur, désignent certains neurotransmetteurs que votre corps fabrique et qui vous rendent heureux, comme si vous pouviez supporter le monde entier.

L'activité par excellence qui libère de la sérotonine est le sport. Les sports d'endurance tels que la course à pied (mais aussi le vélo, la natation, le cardio training) entraînent une production élevée de sérotonine. Pour profiter de cet effet agréable, vous devez faire de l'exercice pendant au moins 30 à 45 minutes à un rythme confortable, où vous pouvez encore parler et utiliser votre capacité respiratoire à plus de 60 %.

La sérotonine est à l'origine du légendaire "runners' high", dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Comme les endorphines sont libérées pendant la pratique du sport, vous ressentez moins de douleur et de fatigue (jusqu'à 4 heures après sa libération, votre corps les décompose à nouveau). De cette façon, vous pouvez prolonger la pratique du sport et de façon beaucoup plus amusante, ce qui est idéal lors d'un (semi) marathon ou un autre effort de longue durée.

Le sentiment de bien-être que vous procure la sérotonine peut créer une dépendance. Si bien que de nombreux coureurs deviennent "accros" à la course à pied - mais dans le bon sens du terme. Soit dit en passant, il ne s'agit pas d'une dépendance physique. Elle est purement psychologique, car les endorphines sont décomposées assez rapidement par l'organisme.

Le saviez vous : quand on est amoureux, les endorphines se précipitent également dans le corps. Et elles sont libérées en quantité lors d'un orgasme ... :-)