Maintenant que nous sommes à nouveau autorisés à nous rendre à la mer et à l'étranger après des mois d'enfermement, peut-être serez-vous bientôt logés à bonne enseigne près d'une plage ? N'oubliez pas vos chaussures de course, car courir sur la plage est bénéfique!

Selon une étude de l'Institut australien du sport (Australian Institute of Sport), courir dans le sable incite davantage à s'entraîner. De plus, vos articulations sont moins sollicitées que lors d'un entraînement sur une surface plus dure (par exemple, l'herbe, un sentier).

Si vous avez déjà couru sur la plage, vous l'avez probablement déjà remarqué : courir sur le sable est beaucoup plus difficile que sur une surface dure. Diverses études ont montré que les exercices d'aérobie dans le sable fournissent une charge d'aérobie une fois et demie plus importante par rapport aux mêmes exercices pratiqués sur une surface dure. Même si vous ne faites que marcher sur la plage, votre rythme cardiaque et votre consommation d'oxygène augmentent en moyenne respectivement avec 22 battements par minute et 0,9 l/min. Ne lésinez pas sur les promenades romantiques sur la plage au coucher du soleil : tout profit pour votre relation et pour votre condition !

Courir dans le sable sollicite davantage les muscles du bas des jambes car il vous faut rechercher la stabilité. Comme le sable mou est quatre fois plus humide que l'herbe, vos articulations et les muscles de vos jambes sont moins sollicités. L'entraînement sur la plage peut donc être une bonne alternative pour celles et ceux qui ont suivi des semaines d'entraînement intensif avec de fortes tensions articulaires. Sans compter que courir avec une vue sur la mer est très relaxant !

Vous devez cependant prendre quelques éléments en compte. Comme vous utilisez une technique de course différente, votre rythme sera plus lent dans le sable et votre coordination peut également s'avérer  plus difficile. On ne peut donc pas signer la même prestation que sur une surface dure. Soyez donc réaliste !

Bien sûr, la surface de la plage varie de sèche et douce à humide et plus dure. Cette étude a porté sur le sable mou. Il va sans dire qu'il y a moins de différences quand on s'entraîne sur du sable mouillé. C'est plus facile pour la majorité d'entre nous de suivre le rythme.

Profitez bien de vos sorties sur la plage!