L'Adecco Brussels Ekiden a une nouvelle fois confirmé son statut d'activité idéale de teambuilding. Samedi, plus de 1.000 équipes ont rejoint le stade Roi Baudouin pour la 16e édition du marathon-relais. Team Saucony a remporté l'épreuve chez les messieurs, alors que la Yellow Armada a reconduit son titre chez les dames. 

C'est désormais une tradition annuelle: l'arrivée de l'automne coïncide avec celle des joggeurs qui pleuvent sur le plateau du Heisel dans et autour du stade Roi Baudouin pour l'Adecco Brussels Ekiden. Samedi, les participants se sont élancés de l'avenue du marathon pour un parcours sélectif et très vert à travers les parcs d'Osseghem et de Laeken. Avec en arrière plan, la présence toujours réconfortante de l'Atomium. 

Au total, plus de 1.000 équipes avaient rejoint la capitale. Avec plus de 80% des coureurs issus d'entreprises participantes, l'Adecco Brussels Ekiden a confirmé son statut de plus grande activité de teambuilding de Belgique. Six membres de chaque équipe étaient tour à tour invités à parcourir sur le vallonné plateau du Heisel les distances de 5, 10, 5, 10, 5 puis 7,195 km afin de compléter la distance mythique du marathon.

La marche triomphale deTeam Saucony

L'épreuve chez les messieurs s'est soldée par un course triomphale de Team Saucony, second l'an dernier. L'équipe de Nick Van Peborgh, sextuple vainqueur de l'Antwerp 10 Miles, avec Benoit Goethals en finisseur, s'est imposée en 2:11:10 minutes. Soit plus de cinq minutes d'avance sur le CABW de Jeroen D'Hoedt.

"Ces dernières années, ce fut toujours une lutte passionnante pour les premières places. Aujourd'hui, nous avons assez rapidement assuré la victoire. Ce qui a suscité moins d'adrénaline lors la victoire. C'est également différent que remporter en individuel les 10 Miles, mais c'est toujours beau de s'imposer en équipe et de figurer ensemble sur le podium. En neuf participations, cela ne nous est arrivé que deux fois", dixit Van Peborgh. "Remporter pareille épreuve constitue toujours une victoire de prestige. Le fait d'établir ici une bonne performance démontre qu'on avait envie de faire quelque chose en tant qu'équipe."

Le CABW de Jeroen D'Hoedt a terminé second en 2:17:33 et remporté la victoire au classement Interclub. Le podium est complété par Herve Athlétisme (2:17:02). 

Pas de record de Belgique pour The Yellow Armada

Chez les dames, The Yellow Armada avait annoncé vouloir mettre à mal le record de Belgique (2:28:49), établi l'an dernier à Bruxelles. Lors du premier passage de Tasuki (le témoin), les tenantes du titre étaient dans les temps, mais au terme des 42,195 kilomètres, Nina Lauwaert and co ont concédé près de trois minutes sur le temps de l'an dernier: 2:31:39. 

"Nous savions que la mission serait ardue", a commenté Lauwaert, la dernière relayeuse. "Surtout suite au forfait de Sophie Van Accom sur maladie. De plus, Karen (Van Proeyen, ndlr.) et moi-même n'étions pas dans la même forme que l'an dernier. Elle a couru un marathon, et je suis en phase de construction. On savait donc que ce serait compliqué. Mais cela reste néanmoins une belle victoire. En ce qui me concerne, c'est déjà le quatrième succès d'affilée, et nous tenterons la passe de cinq l'an prochain."

Ce temps leur a tout de même permis de terminer avec plus de douze minutes sur l'équipe du CABW emmenée par Imana Truyers. L'Atletiekverening de Roulers a pris la 3e place.

Au classement des entreprises, la victoire est revenue à la SNCB/SNCF. Et la victoire par équipes mixtes à l'AV Toekomst.