Une première lors de l'Oxyclean Classic Brugge-De Panne. Après trois sprints massifs, la quatrième édition de la Lotto Women Classic a accouché d'une victoire en solitaire. L'auteure de ce coup de force? L'Australienne Grace Brown!

La première heure de course de cette épreuve de 158,5 km, comptant pour l'UCI Women's WorldTour, a été animée par trois brèves tentatives d'échappées, mais elles n'ont pas duré.

Peu après le départ depuis le 't Zand à Bruges, Marijke De Smedt, la Néerlandaise Kirstie Van Haaften et la Norvégienne Ann Helen Olson se sont détachées du peloton. C'était ensuite au tour d'Elizabeth Bennett de tenter sa chance lors du regroupement, mais la jeune Britannique de 21 ans ne recevait son bon de sortie que pour une vingtaine de minutes. Le solo suivant de Marieke De Groot durait quant à lui encore moins longtemps.

Ce n'est qu'au premier passage des Moëres que l'on sonnait à nouveau la charge. Sur la désormais célèbre route rectiligne traversant les polders balayée par le vent, le rythme s'est accéléré. Il n'y a pas eu de véritable attaque, mais l'écrémage des plus faibles s'opérait par l'arrière.

KOPECKY FAIT LE BOND

Au deuxième (et dernier passage) des Moëres, la sélection était encore plus importante. Un groupe de tête de 12 coureuses a émergé avec Jolien D'hoore, l'Italienne Elisa Balsamo, l'Allemande Lisa Brennauer, la Française Aude Biannic, la Britannique Alice Barnes, les Danoises Emma Norsgaard et Julie Leth, les Néerlandaises Kirsten Wild et Amy Pieters et le trio australien Lauretta Hanson, Chloe Hosking et Grace Brown.

Dans un dernier effort, Lotte Kopecky parvenait à combler le trou, si bien que 13 leaders filaient vers l'arrivée à la Panne à 30 km du but. Deux grands noms manquaient à l'appel dans la bonne échappée: l'Italienne Marta Bastianelli et la Néerlandaise Lorena Wiebes, lauréate l'année dernière. DSM, la formation de Wiebes, a bien tenté de corriger la situation, mais l'entente à l'avant a empêché toute possibilité de retour. 

BROWN SURPREND LES SPRINTEUSES

Allait-on assister à un sprint à 13 dans la Veurnestraat à La Panne ? Certes non en raison d'abord de la crevaison de Lisa Brennauer. Et encore non, car à 10 km de l'arrivée, Grace Brown tentait son va-tout. L'Australienne de 28 ans de l'équipe Team BikeExchange prenait rapidement une avance de 20 secondes. Amy Pieters (SD Worx) se sacrifiait dans la poursuite pour sa coéquipière Jolien D'hoore, mais le soutien était trop faible pour combler l'écart avec Brown.

Une semaine après sa deuxième place à la Nokere Koerse, Brown remportait avec la manière et en solitaire l'Oxyclean Classic Brugge-De Panne. Sept secondes plus tard, Emma Norsgaard prenait la seconde place de ce Lotto Women Classic au sprint.  Jolien D'hoore,  lauréate en 2018, a dû se contenter de la troisième place. Suivent Lotte Kopecky, quatrième, Elisa Balsamo cinquième et Kirsten Wild - la lauréate de 2019 - sixième. Chloe Hosking, Alice Barnes, Amy Pieters et Julie Leth ont complété le top 10.