La crise du coronavirus conduit le Racing Genk à proposer un emploi pour le moins inhabituel: le club limbourgeois souhaite en effet engager un 'Chief Cleaning Officer'.

Le Chief Cleaning Officer peut effectuer les déplacements et doit notamment s'assurer que les vestiaires soient et restent propres. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu'au 3 juillet.

Genk sélectionnera trois candidats qui passeront un test à la Luminus Arena avant de nommer le premier Chief Cleaning Officer de l'histoire du club.