Le Hongrois Attila Ladinsky est décédé jeudi soir à l'âge de 70 ans. Il souffrait de problèmes cardiaques. L'attaquant s'était illustré avec le RSC Anderlecht, terminant meilleur buteur de la saison 1973-1974, ponctuée par un titre de champion de Belgique avec le Sporting bruxellois.

Virevoltant, Ladinsky a éclairé les années 60 et 70. Après avoir débuté sa carrière dans son pays natal en jouant pour Tatabanya (1967-1970) et Vasas Budapest (1970-1971), il a évolué en Allemagne, au Rot-Weiss Essen (1971-1972), puis aux Pays-Bas, au Feyenoord Rotterdam (1972-1973).

Arrivé au RSCA, où il joua entre 1973 et 1975, il a offert d'emblée la Coupe de Belgique à son club en marquant deux buts en finale contre le Standard de Liège (2-1). Chouchou du public mauve et compagnon d'attaque de Rob Rensenbrink, il a terminé meilleur buteur la saison suivante avec 22 goals, s'érigeant en un acteur majeur du titre anderlechtois.

Il a ensuite quitté Saint-Guidon pour rejoindre le Betis Séville (1975-1978) avant de retrouver la Belgique, à Courtrai (1978-1979). Il a terminé sa carrière en France, à Valenciennes (1979-1980) et Toulouse (1980-1981), puis au Portugal, à Amarante (1981-1983).

Après sa carrière de footballeur, il a ouvert un restaurant place Fernand Cocq à Bruxelles avant de retourner en Hongrie.