Comme chaque semaine, notre Professional Refereeing Department clarifie un certain nombre de phases du week-end qui vient de s'écouler. Découvrez-les ici.

KV KORTRIJK - KRC GENK (51'): SITUATION DE PENALTY

Hannes Van der Bruggen (KV Kortrijk) passe le ballon à son équipier Ilombe Mboyo dans la surface de réparation. Le défenseur du KRC Genk Eboue Kouassi (Genk) a tenté de jouer le ballon, mais il était en retard et a touché la jambe gauche d'Mboyo.

L'arbitre a décidé de ne pas interrompre le jeu et le VAR a suivi l'arbitre dans sa décision.

Le Refereeing Department s'attendait à ce qu'un penalty soit accordé et à ce que le VAR intervienne.

CLUB BRUGGE KV - R CHARLEROI SC (1'): FAUTE/CONTACT DENNIS

Lors d'une phase offensive du Club Brugge KV, le joueur Emmanuel Dennis (Club Brugge KV) pousse son adversaire Dorian Dessoleil (Royal Charleroi Sporting Club) dans un duel aérien près de la ligne de touche.

L'arbitre et l'assistant-arbitre auraient dû sanctionner cette action. Cette faute a été commise dans une action offensive qui a résulté en une opportunité de but. A la fin de cette phase offensive, le ballon a toutefois été dégagé de la surface de réparation par un joueur de Charleroi. Lorsque Club Brugge a récupéré le ballon, celui-ci a été remis en retrait pour lancer une 'nouvelle' phase offensive. Cette offensive a amené le but d'Éder Balanta.

Le protocole du VAR ne permet pas au VAR d'intervenir à la suite d'une 'faute non sifflée qui résulte en un but', si celle-ci ne fait plus partie de la 'phase offensive' ayant directement amené le but.

Vu que le ballon disputé par un joueur de Charleroi est joué jusqu'en dehors de la surface de réparation et est en plus remis en retrait par un joueur de Club Brugge, nous ne parlons plus d'une phase ayant directement amené un but.

Le Referee Department s'attendait à un coup franc en raison d'une poussée d'Emmanuel Dennis (Club Brugge KV), mais la non-intervention du VAR était correcte.

CLUB BRUGGE KV - R CHARLEROI SC (57'): SITUATION DE PENALTY

Mamadou Fall (Royal Charleroi Sporting Club) et Simon Deli (Club Brugge KV) courent vers le ballon dans la surface de réparation. Fall effectue un mouvement sur sa droite pour se mettre entre le ballon et le défenseur, ce qui résulte en un contact entre les deux joueurs.

Fall 'sent' le contact et tombe. Vu qu'il n'y a pas de faute clairement commise par Deli, l'arbitre n'interrompt pas le jeu.

L'arbitre a pris la bonne décision de ne pas accorder de penalty. Le Refereeing Department ne s'attendait pas à une intervention du VAR.

RSC ANDERLECHT - KAS EUPEN (15'): PENALTY ET CARTON ROUGE


Lors d'une phase offensive du RSC Anderlecht, le ballon a été joué dans la surface de réparation. Le défenseur du KAS Eupen Jordi Amat pousse Dejan Joveljic du RSC Anderlecht dans le dos, avant qu'il ne puisse jouer le ballon.

Joveljic était face au but et Amat n'avait ni l'intention ni la possibilité de jouer le ballon. L'arbitre a décidé d'accorder un penalty et un carton rouge pour avoir privé l'advversaire d'une occasion franche de but et pour ne pas avoir essayé/su jouer le ballon.

Si le défenseur avait eu l'intention ou la possibilité de pouvoir/vouloir jouer le ballon, l'arbitre aurait sanctionné la faute dans la surface de réparation d'un carton jaune.

Décision correcte de l'arbitre.