A l'issue d'un match animé et intéressant, le Racing Genk a décroché un partage 1-1 sur la pelouse de l'Antwerp. Les deux équipes auraient pour le même prix pu s'imposer en fin de partie...

Dans cette rencontre entre deux équipes ayant besoin d'une victoire, c'est l'Antwerp qui se créait la première possibilité via une frappe croisée de Lamkel Zé. Genk n'avait par contre besoin que d'une occasion pour ouvrir la marque, dès la 11ème minute de jeu: Onuachu reprenait parfaitement de la tête un centre de Bongonda pour tromper Bolat (1-0).

Les Anversois éprouvaient des difficultés à réagir dans la foulée, d'autant que Genk demeurait menaçant, par l'intermédiaire d'Ito de Maehle. Haroun héritait en face d'une belle occasion mais frappait sur Didillon. Après une tête juste à côté de Lamkel Zé, le Great Old égalisait à l'approche de la mi-temps, grâce à un but contre son camp de Maehle qui, au duel avec Mbokani (et De Laet), déviait involontairement le cuir au fond de ses filets (1-1). 

Juste avant le repos, un lob en foulée de Lamkel Zé terminait encore derrière le but genkois.

L'intensité s'avérait moindre en début de seconde période. Mais Genk continuait de contrarier l'Antwerp. Buta se retrouvait tout de même en bonne position mais plaçait à côté avant que Benson n'oblige Didillon à une parade. Dans l'autre rectangle, une reprise de Hrosovský déviée échouait quelques centimètres à côté. A un quart d'heure du terme, Didillon réussissait une détente quatre étoiles sur une non moins belle frappe de Lamkel Zé.

Genk prenait alors l'ascendant pendant plusieurs minutes. Et aurait sans doute mérité un penalty pour une faute de Bolat (et Seck) sur Ito. Monsieur Boterberg et le VAR n'y voyaient toutefois pas d'intervention illicite.

Lors du rush final, Lamkel Zé et Buta alertaient encore Didillon mais le marquoir n'évoluait plus et sanctionnait la rencontre d'un partage 1-1. Malgré une ultime grosse occasion dans les arrêts de jeu pour Gano. Un résultat logique, aucune des deux équipes ne méritant de perdre.