Hans Vanaken a rencontré la presse jeudi matin à Westkapelle, au lendemain de la réception de son deuxième Soulier d'Or consécutif. Le Brugeois a réussi une performance qui n'avait plus été réalisée depuis 33 ans avec Jan Ceulemans, le dernier joueur à avoir remporté deux années de suite le prestigieux trophée individuel.

"J'ai peu dormi, mais pour un tel prix, tu fais cela avec plaisir", a commenté le Diable Rouge. Vanaken n'a pas pu faire la fête très longtemps car un entraînement était déjà au programme jeudi après-midi. "Heureusement, je peux rapidement tourner la page. Je ne suis pas vraiment quelqu'un qui va planer très longtemps. Même un deuxième Soulier d'Or ne me changera pas en tant que personne ou en tant que footballeur."

Le suspense était plus intense ce mercredi soir à Puurs que l'an passé. Dieumerci Mbokani s'est fortement rapproché de Vanaken durant le second tour, le Brugeois s'imposant finalement pour 19 points. "Il a aussi vécu une année fantastique et je le lui aurais certainement attribué. Mais je suis content d'avoir finalement gagné", a indiqué Vanaken.

Pour le Limbourgeois, avoir reçu le Soulier d'Or des mains de Vincent Kompany est un grand honneur. "Il a beaucoup compté dans le football belge."