Non sans se faire un peu peur en fin de match, Anderlecht est allé chercher à Mouscron sa qualification pour les quarts de finale de Croky Cup. Les Mauves se sont en effet imposés 2-3 au Stade du Canonnier. Où Vincent Kompany est sorti sur blessure...

Restant sur un 0 sur 6, Anderlecht se devait de réagir sur le terrain de Mouscron. Les supporters du club bruxellois l?avaient d?ailleurs bien fait savoir aux dirigeants pendant la semaine. C?est pourtant Mouscron qui est le mieux rentré dans son huitième de finale de Coupe. Perica en profitait même pour ouvrir la marque à la 11ème minute de jeu.

Les Mauves réagissaient et haussaient ensuite le ton. Après une frappe de Saelemaekers, Roofe déviait un tir de Lokonga pour remettre les deux équipes à égalité. En fin de première mi-temps, Doku percutait à plusieurs reprises et parvenait finalement à trouver le chemin des filets juste avant le repos.

Une image malheureusement bien connue se répétait en début de deuxième acte, lorsque Kompany grimaçait, blessé à la cuisse droite. Le capitaine anderlechtois, auteur d?un bon match jusque-là, devait céder sa place. Quelques minutes plus tard, Luckassen rassurait toutefois les siens en transperçant la défense mouscronnoise pour faire 1-3.

On pensait alors voir les hommes de Vercauteren gérer au cours de la dernière demi-heure. Mais non. Ils se faisaient même peur lorsque Omoigui sanctionnait une relance manquée de Cobbaut et ramenait Mouscron dans le match (2-3).

Il restait alors un petit quart d?heure à jouer. Après avoir frôlé le 3-3, Mouscron concédait un penalty dans les arrêts de jeu, mais Vasic repoussait la tentative de Roofe.

Il n?empêche, Anderlecht s?imposait donc 2-3 au Canonnier et complète le tableau des quarts de finale de Croky Cup où le RSCA rejoint six autres équipes de Jupiler Pro League (Zulte Waregem, Courtrai, le Club de Bruges, le Standard, Charleroi et l?Antwerp) ainsi qu?un dernier pensionnaire de Proximus League (l?Union).