Sport.be

Cyclisme

Cavendish: 'Je me suis retrouvé isolé'

03.04.2013 | Bruno Verscheure

Belga

Après ses succès en 2007, 2008 et 2011, Mark Cavendish n'aura pu accrocher une 4e victoire au GP de l'Escaut. "J'avais encore 20 coureurs à dépasser à 200m de la ligne, c'était impossible, même pour moi".

Le Britannique d'Omega Pharma-Quick.Step s'est retrouvé trop isolé dans le sprint massif laissant la victoire à l'Allemand Marcel Kittel..

"L'équipe a vraiment bien roulé aujourd'hui, jusqu'au dernier kilomètre. Là, je me suis tout d'un coup retrouvé isolé. A qui la faute ? est-ce que je sais ? La seule chose que je sais, c'est que je n'ai pas gagné. C'est pour ça que j'aimerais bien aussi que Tom Boonen fasse le Tour de France pour préparer le terrain du sprint. Mais je sais qu'il doit d'abord retrouver de la sérénité dans son esprit après ses contre-coups ces dernières semaines. J'espère qu'il va revenir en forme et qu'il fera partie de la sélection pour le Tour de France." 

"ENCORE UNE BELLE VICTOIRE"

Kittel se réjouissait de sa deuxième victoire. "Je n'avais rien d'autre à faire que d'y aller à fond et pour le reste finir premier", a expliqué Marcel Kittel.

"Mais ce ne fut vraiment pas facile. J'ai eu beaucoup de chance de voir Tom Veelers me placer idéalement. Je ne devais pas arriver trop tôt devant à cause du vent. J'aurais perdu trop de vitesse. Ce ne fut pas le cas et c'est comme ça que j'ai pu gagner, comme l'an dernier. J'ai été un peu grippé après Paris-Nice. Mais je voulais vraiment tout faire pour être ici au top et c'est pourquoi je me suis vraiment concentré sur cette course. Je suis très heureux d'avoir pu laisser tout le monde derrière moi à Schoten. Encore une belle victoire."

"BEAU D'ETRE AUX COTES DE KITTEL ET CAVENDISH"

"C'est vraiment beau d'être sur le podium aux côtés de gars comme Kittel et Cavendish", s'est exclamé le Néerlandais Barry Markus, 3e.

"Au briefing de l'équipe ce matin, l'idée était de jouer la carte de Kenny van Hummel en cas d'arrivée au sprint, mais si l'occasion se présentait, je pouvais jouer ma carte", a expliqué encore Markus, 21 ans. "Dans la préparation du sprint, je n'ai plus vu Kenny, donc j'ai saisi ma chance. Dans l'avant-dernier tronçon en pavés, à 6 km de l'arrivée, j'avais de bonnes jambes et je me trouvais aux alentours de la 20e place. J'ai pu rester devant et accrocher la roue de Marcel Kittel dans le dernier kilomètre. Barry Markus terminait en définitive 3e derrière le vainqueur du jour, l'Allemand Marcel Kittel et le Britannique Mark Cavendish, deuxième.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus