Sport.be

Cyclisme

Peter Sagan, la grande classe entre Gand et Wevelgem

24.03.2013 | Bertrand Detal

Belga

Peter Sagan a remporté Gand-Wevelgem dimanche. Le Slovaque a étalé toute sa classe pour arriver en solitaire et remporter sa première classique. Borut Bozic prend la 2e place et Greg Van Avermaet complète le podium.

Gand-Wevelgem, en réalité Gistel-Wevelgem puisque la course a été amputée d'une quarantaine de kilomètres suite aux conditions météorologiques difficiles, a débuté sur les chapeaux de roue. Le vent faisait exploser le peloton en plusieurs morceaux.

A environ 80 kilomètres, un regroupement s'opérait et trois hommes s'isolaient en tête: Juan Antonio Flecha (Vacansoleil), Mathieu Ladagnous (FDJ) et Assan Bazayev (Astana). Le signe pour le peloton de calmer le jeu. Mais pas pour longtemps.

A 72 km, Philippe Gilbert (BMC) écrémait le peloton avec un démarrage sur le Baneberg, tout comme Boasson Hagen (Sky) un peu plus tard sur le premier passage du Mont Kemmel. Fabian Cancellara (Radioshack) préférait lui rentrer au chaud, en prévision du Tour des Flandres dimanche. Tom Boonen (OPQS) abandonnait lui aussi, mais contre son gré: il chutait à 60 kilomètres de l'arrivée et jetait l'éponge.

Le peloton, ou du moins ce qu'il en restait, était très nerveux derrière le trio de tête. Plusieurs coureurs tentaient leur chance, dont Heinrich Haussler (IAM), qui partait seul à 55 km de la ligne avant d'être rejoint par Maciej Bodnar et Peter Sagan (Cannondale), Andrey Amador (Movistar), Stijn Vandenbergh (OPQS), Bernhard Eisel (Sky), Jens Debusschere (Lotto-Belisol), Greg Van Avermaet (BMC), Yaroslav Popovych (Radioshack) et Borut Bozic (Astana).

Il ne restait plus qu'une vingtaine d'hommes pour contester la victoire à ce groupe de dix hommes, revenu en deux coups de cuiller à pot sur le trio de tête. La deuxième ascension du Mont Kemmel était fatale à Bazayev alors que Debusschere était lâché sur crevaison.

SAGAN N'ATTEND PAS LE SPRINT

Le peloton n'allait jamais rentrer sur les 11 hommes de tête, si bien Peter Sagan était encore un peu plus favori à la victoire. Le Slovaque était parfaitement soutenu par son équiper Maciej Bodnar, qui a abattu un travail incroyable en tête. Le vent de face retardait les démarrages. Vandenbergh, Flecha et Eisel ont bien tenté leur chance, mais personne ne parvenait pas à sortir.

C'est finalement Sagan, très actif dans l'échappée, qui se faisait la belle à trois kilomètres de la ligne alors qu'il était sur papier le plus rapide du groupe. Le Slovaque arrivait en solitaire à Wevelgem pour décrocher la première classique de sa carrière, à 23 ans, en s'offrant un wheeling sur la ligne d'arrivée.

"IL A JOUE AVEC NOUS"

Borut Bozic a réglé le sprint des poursuivants pour décrocher la deuxième place, devant Greg Van Avermaet. Le coureur BMC a déclaré à l'arrivée que "Sagan a joué avec nous aujourd'hui, il a étalé sa supériorité. A chaque relais, il nous faisait mal."

Ce n'est pas toujours le cas, mais le plus fort a gagné aujourd'hui. Sagan se profile, avec Fabian Cancellara, en grand favori pour le Tour des Flandres dimanche.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus