Sport.be

Cyclisme

Ventoso émerge d'un final fou

14.05.2012 | Bruno Verscheure

Belga

Francisco Ventoso a enlevé la 9e étape du Tour d'Italie. L'Espagnol a profité d'une chute dans le dernier virage, avec Cavendish et Goss impliqués, pour s'imposer au sprint. Rodriguez a lui attaqué dans la finale.

Notre compatriote Olivier Kaisen fut le premier attaquant de la journée, mais le coureur Lotto-Belisol ne recevait pas de bon de sortie. Son équipier Brian Bulgaç avait plus de chance: le jeune Néerlandais sortait en compagnie de son compatriote Martijn Keizer et du Français Pierre Cazaux. Si le peloton les laissera faire, les trois hommes ne compteront jamais plus de quatre minutes d'avance. La Team Sky contrôlait en effet l'écart au profit de Mark Cavendish.

Car cette étape semblait promise aux sprinters, malgré un profil pas totalement plat dans les trois derniers kilomètres.

A 30 km de l'arrivée, Keizer anticipait le regroupement général en distançant Bulgaç et Cazaux. Le Néerlandais de Vacansoleil résistait encore au peloton l'espace d'une petite quinzaine de kilomètres, avant d'être repris à son tour.

Place ensuite à un final marqué par plusieurs petites côtes, ou gros faux plats. Alors qu'on se demandait si les sprinters allaient en pâtir, Joaquin Rodriguez attaquait ! L'Espagnol, troisième la veille et pointé parmi les candidats à la victoire finale, sortait en compagnie de plusieurs coureurs. Il poursuivait même en solo quelques centaines de mètres. Mais derrière, Pozzovivo, Kreuziger et les autres favoris réagissaient, si bien que Rodriguez était repris à 5 km du but.

Après encore des tentatives signées Felline et Hansen, on se préparait à assister à l'emballage final. Mais une chute se produisait dans l'ultime virage lorsque Pozzato percutait de l'arrière Goss. Cavendish ne pouvait lui non plus éviter la chute. Le sprint fut dès lors largement perturbé et c'est l'Espagnol Francisco Ventoso qui en a tiré profit pour s'imposer.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus