Sport.be

Cyclisme

Tom Boonen avait rendez-vous avec l'Histoire

08.04.2012 | Bertrand Detal

Belga

Les superlatifs manquent pour qualifier la performance de Tom Boonen dimanche à Paris-Roubaix. L'ancien champion du monde s'est imposé pour la 4e fois dans l'Enfer du Nord à l'issue d'un solo étourdissant (53 km).

L'échappée matinale de cette 110e édition de Paris-Roubaix a mis près de 70 kilomètres à se former, mais 12 hommes parvenaient à se dégager pour anticiper les événements dans l'Enfer du Nord: Van Keirsbulck (Omega Pharma-Quick Step), Popovych (RadioShack), De Haes (Lotto), Veuchelen et Lindeman (Vacansoleil), Boucher (FDJ-BigMat), Morkov (Saxo Bank), Veilleux (Europcar), Klemme (Argos), Mangel (Saur), Saramotins (Cofidis) et Janorschke (NetApp).

L'allure était très rapide, les BMC prenant les choses en main derrière les douze hommes. Flippo Pozzato était gêné par une chute de plusieurs coureurs, mais il opérait la jonction avant la Trouée d'Arenberg, où les grandes manoeuvres de l'équipe Omega Pharma Quick Step de Tom Boonen débutaient. Gert Steegmans emmenait son leader, suivi de près par Sylvain Chavanel.

A la sortie de ce secteur stratégique, à 80 km de l'arrivée, Juan Antonio Flecha et Alessandro Ballan se lançaient à l'offensive. Mais Boonen ne paniquait jamais et pouvait compter sur Steegmans, très impressionnant, et Chavanel pour rappeler les deux hommes à l'ordre. En se payant le luxe de former une bordure au passage! 

Au moment où Chavanel était victime d'un ennui mécanique, Tom Boonen en personne attaquait, suivi comme son ombre par Pozzato. Ballan opérait la jonction en compagnie d'un autre équipier de Boonen, Niki Terpstra. Les deux coureurs OPQS se payaient le luxe de partir à deux, à 60 kilomètres de l'arrivée.

Boonen tolérait la présence de Terpstra pendant quelques kilomètres seulement. Le Néerlandais explosait littéralement dans la roue de son leader, qui se lançait dans un solo de 53 kilomètres. Alors qu'il était peut-être le plus rapide des favoris à la victoire... Seconde par seconde, Boonen creusait l'écart avec un groupe de poursuite emmené par qautre et puis cinq coureurs de l'équipe Team Sky. Pozzato était éliminé sur chute alors que Chavanel revenait sur le goupe derrière Boonen, au prix d'un gros effort.

Terpstra bloquait bien les initiatives dans le groupe de poursuite, et une dernière tentative de Boom dans le Carrefour de l'Arbre n'y changeait rien. Boonen se présentait seul sur le vélodrome de Roubaix où il remportait l'Enfer du Nord pour la quatrième fois de sa carrière, avec 1'39" d'avance le surprenant Sébastien Turgot et Alessandro Ballan.

L'ancien champion du monde et de Belgique a ajouté un énorme panache à cette victoire et rejoint ainsi Roger De Vlaeminck au nombre de victoires dans la classique nordiste. Il est également le premier coureur à réaliser deux fois le doublé Tour des Flandres - Paris-Roubaix (après 2005). Tommeke établit au passage un autre record, celui de remporter le GP de l'E3, Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix sur une même saison. Tom Boonen, en très grand champion, avait rendez-vous avec l'histoire du cyclisme en ce dimanche de Pâques.

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus