Sport.be

Autres

'La F1 est dans un état très fragile en ce moment'

06.04.2020 | Bruno Verscheure

Belga

Pour Zak Brown, le patron de l'écurie McLaren, la crise sanitaire du coronavirus démontre que la Formule 1 est trop fragile et doit opérer d'importants changements pour survivre.

Dans un entretien accordé à la BBC dimanche, Zak Brown, directeur exécutif de l'écurie McLaren depuis 2018, craint que la crise menace plus d'une équipe sur le circuit, "ce qui veut dire dès lors toute la Formule 1", a-t-il expliqué à la veille de discussions entre patrons des écuries de F1 prévues lundi pour trouver des solutions financières. Les avis divergent sur la manière d'y arriver.

Zak Brown estime qu'il faut plafonner les budgets, dès 2021, les réduire considérablement, sans quoi l'on court au désastre. "D'après ce que je peux voir, à travers ce qu'il se passe dans le monde actuellement, si nous ne nous attaquons pas au problème de façon très agressive, ce ne sont pas deux, mais quatre équipes qui vont disparaître. Vu le temps qu'il faut pour remonter une équipe de F1, et compte tenu de la crise économique et sanitaire dans laquelle nous nous trouvons actuellement, penser qu'il y aura des gens toujours intéressés... Je pense qu'il n'y a pas pire timing actuellement. Ce qui démontre que la F1 est dans un état très fragile en ce moment."

Les écuries ont déjà planché sur une série de mesures pour réduire les coûts et tenter de contrer les pertes, conséquences de l'annulation des 8 premiers Grands Prix de la saison déjà. Parmi ces mesures, celle de prolonger la nouvelle règle, approuvée, d'obliger les écuries à garder la même voiture en 2021, et donc alors en 2022 aussi.

Zak Brown plaide pour un plafond de budget de 150 millions de dollars (près de 140 millions d'euros), dès 2021, voire même plus bas proposant un budget maximum de 100 millions de dollars (environ 925.000 euros).

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus