Sport.be

Général

En Angleterre, la pratique du vélo est désormais un médicament

30.07.2020 | Patrice Capelle

Belga

Le surpoids et le Covid-19 forment un duo détonant. Boris Johnson en a fait l'amère expérience, ce qui a incité le Premier ministre britannique à mettre en place un nouveau plan de santé. Dorénavant, les médecins généralistes pourront prescrire le "vélo" comme médicament...

Un rapport de Public Health England démontre que les personnes en surpoids (IMC entre 25 et 29,9) ont un risque accru d'hospitalisation et de décès si elles entrent en contact avec le Covid-19.

Boris Johnson lui-même s'est retrouvé à l'hôpital il y a quelques semaines après avoir été infecté par le coronavirus. Le Premier Ministre a admis que son obésité a joué un rôle important dans la façon dont la maladie l'a affecté.

La lutte contre l'obésité est devenue une priorité absolue pour le Premier ministre britannique. La campagne 'Better Health' (Pour une meilleure santé) lancée lundi a pour but de lutter contre    la maladie. L'un des éléments du plan est que les médecins généralistes doivent prescrire le "cyclisme" comme médicament pour les patients en surpoids.

Un projet pilote sera mis en place dans les régions où les statistiques de santé sont médiocres. M. Johnson promet également que l'infrastructure cycliste locale sera améliorée grâce, entre autres, à des pistes cyclables séparées, à la création de quartiers à faible circulation et à des parkings à vélos sécurisés.

Ne manquez pas

Plus