Vous visitez actuellement l’éditon 2011 de enecotour.com.

>> Cliquez ici pour accéder à l’édition actuelle.

>> Fermez cette fenêtre afin de rester sur ce site.
EnecoTour
Greipel au sprint à Sint Willebrord
André Greipel a remporté au sprint la première étape en ligne de l'Eneco Tour. Le coureur de la formation Omega Pharma - Lotto a devancé Galimzyanov et Farrar. Taylor Phinney est toujours leader.
Greipel (à gauche) va remonter  Galimzyanov. (photo cor vos)

6 coureurs ont pris d'emblée la poudre d'escampette avec la bénédiction du peloton: Thomas De Gendt, Stijn Neirynck, Jens Debusschere, Feng Han, Julien Fouchard et Matteo Trentin. Après 50 kilomètres, les 6 hommes de tête comptaient plus de dix minutes d'avance. Le signal pour les formations de sprinters, à qui l'étape semblait promise, de prendre les choses en main. Le tempo s'accélérait comme par enchantement, si bien que l'écart retombait à 6 minutes après 90 kilomètres de course.  

A cette allure, il ne fallait pas être grand clerc pour envisager un sprint massif à Sint Willebrord. Le peloton continuait sereinement à grignoter. Fouchard était le dernier à faire de la résistance, mais il rentrait dans le rang à 10 kilomètres du but. Le train d'enfer dans le peloton provoquait comme souvent plusieurs chutes sur les routes sinueuses des Pays-Bas. Sebastien Minard, Arnaud Labbe et Perez Sanchez Francisco étaient contraint à l'abandon.
 
Une nouvelle chute juste avant la flamme rouge ne laissait qu'un groupe d'une quinzaine d'hommes en découdre pour la victoire finale. Le sprint était lancé par le maillot blanc Taylor Phinney. Alors que Denis Galimzyanov semblait sur le point de l'emporter, André Greipel se glissait dans un trou de souris pour rafler la mise. Greipel devance Galimzyanov et Tyler Farrar. Taylor Phinney termine 7e et conserve le maillot de leader au classement général.


Vos réactions