NL     
HOME
NOUVELLES
COMPTES-RENDUS
CLASSEMENT
EN IMAGES
GENERAL
PARCOURS
PARTICIPANTS
PARTENAIRES
CONCOURS
Super Julich remporte l'ENECO Tour 10-08-2005
Bobby Julich est le vainqueur final de la première édition de l'ENECO Tour. L'Américain s'est montré intraitable lors du contre-la-montre final.

Bobby Julich. (photo photonews)
Bert Roesems avait établi un premier chrono de référence lors de l'ultime étape de cet ENECO Tour, un contre-la-montre individuel de 26 km disputé à Etten-Leur. Roesems établissait un chrono de 32'29", revu à la baisse une bonne heure plus tard suite à l'arrivée de Hruska.

C'était ensuite au tour de Leif Hoste (31'51") de mettre la barre un peu plus haut, juste avant que Bobby Julich ne mette tout le monde d'accord. L'Américain pulvérisait le temps de Hoste en franchissant la ligne en 31'14".

Virtuellement dépossédé de sa tunique rouge dès le premier chrono intermédiaire (km 16), Rik Verbrugghe allait payer sa prestation en demi teinte pour échouer à la 6-ème place du classement final.

Quant à Erik Dekker, il ne pouvait guère rivaliser non plus avec le véloce américain, se contentant d'une seconde place finale au classement général. Leif Hoste profite de sa seconde place lors de cette 7-ème étape pour s'emparer de la troisième place au général. 

Revivez le contre-la-montre individuel
'Particulièrement ravi' 10-08-2005
En remportant le contre-la-montre final et le classement général, Bobby Julich avait toutes les raisons d'être doublement satisfait au terme de ce premier ENECO Tour.

"Je suis particulièrement ravi de cette victoire finale. Il s'agit tout de même d'une épreuve du  ProTour," a confié le vainqueur Bobby Julich. "J'ai disputé l'ensemble de ce contre-la-montre à mon propre rythme, car je ne disposais pas des temps intermédiaires. Il semble que j'ai bien géré mon effort, puisque j'ai gagné. Le vainqueur a toujours raison."  
 
"Néanmoins, on ne peut pas dire que ce fut ma course préférée. C'était plat pratiquement de bout en bout et pour corser le tout il y avait beaucoup de vent. Après le prologue à Malines, que j'ai effectué sous la pluie occasionnant la perte de précieuses secondes, j'ai progressivement recommencé à y croire. A présent se profile le Tour d'Allemagne. Si je roule trop d'épreuves? J'aime mon travail. Se lever pour disputer des courses vous préserve de la routine. C'est sans doute pourquoi je les dispute toutes volontiers". 
Nouvelles précédentes:
Voskamp dans l'organisation de l'ENECO Tour   23-01-2006
Eneco s'étend jusqu'à Bruxelles   05-01-2006
L'ENECO Tour 2006 du 16 au 23 août   23-09-2005
 
Archives