Le parcours de l'AG Driedaagse Brugge-De Panne va subir quelques changements en 2020 que ce soit chez les hommes et chez les femmes. Le passage door à travers de Moeren pourrait s'avérer déterminant.

La course masculine, programmée le mercredi 25 mars, empruntera à quatre reprises le passage dit 'De Moeren' dans la plaine des Polders. "Une première fois à l'approche des trois circuits locaux et ensuite à trois reprises lors des 44 derniers kilomètres à et autour du site de l'arrivée à De Panne", a clarifié Johan Van Hecke du comité organisateur. "De Moeren fera dès lors office de juge de paix de notre épreuve."

"Depuis Bruges, lieu de départ depuis 2018 de nos deux épreuves, nous prendrons avec ces messieurs via Gistel, Middelkerke, Diksmuide et Veurne la direction de De Moeren. Les ascensions du Monteberg, Kemmelberg et Rodeberg ne sont plus d'actualité. Après De Moeren, on passera une première fois sur la ligne d'arrivée, après 68 kilomètres de course, sur la Zeelaan à La Panne. Avant d'entamer les trois circuits locaux."

"L'insertion de passages supplémentaires le long de De Moeren doit engendrer plus de spectacle et de tension. Ce sera à n'en pas douter le 25 mars un combat contre le vent et ce sera encore le cas le lendemain pour la course féminine. Les femmes défieront également le vent à deux reprises à hauteur de De Moeren, ce qui constituera une nouveauté pour elles. Nous sommes en plein travail de préparation du plateau des participants", a poursuivi Van Hecke.

La victoire en 2019 lors de l'AG Driedaagse Brugge-De Panne était revenue chez les messieurs à Dylan Groenewegen, qui avait émergé d'un sprint massif devant le Colombien Fernando Gaviria et l'Italien Elia Viviani. Le meilleur Belge fut Jonas Van Genechten à la septième place. Chez les femmes, c'est également une Néerlandaise qui l'avait emporté. Kirsten Wild avait dominé au sprint également sa compatriote Lorena Wiebes. Lotte Kopecky avait terminé sur la troisième marche du podium.