La deuxième manche de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI 2020-2021 a lieu dimanche à la Citadelle de Namur. La capitale de la Wallonie sera le théâtre pour la première fois cette saison d'une lutte entre les cadors de la discipline que sont Wout van Aert, Mathieu van der Poel et Tom Pidcock. Chez les dames aussi, les meilleures spécialistes s'alignent au départ, Lucinda Brand visant la passe de trois.

Wout van Aert a débuté sa saison dans les labourés le 28 novembre dernier avec une troisième place au CAPS Urban Cross de Courtrai (Trophée X²O Salles de bains) avant de prendre une nouvelle troisième place le lendemain lors de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI à Tabor en Tchéquie. Le 6 décembre, le vainqueur de Milan-Sanremo s'est encore classé quatrième du Telenet Superprestige à Boom. De son côté, Mathieu van der Poel est d'emblée monté sur la plus haute marche du podium dès son premier cyclo-cross de la saison samedi dernier, à savoir le Soudal Scheldecross d'Anvers (Trophée X²O Salles de bains). Un jour plus tard lors du Telenet Superprestige à Gavere, le vainqueur du Tour des Flandres a alors bataillé avec le Britannique Tom Pidcock, qui disputait son quatrième cross de la saison.

Médaillé d'argent derrière van der Poel lors des Mondiaux de Dübendorf la saison dernière, Pidcock, 21 ans, a décroché dimanche dernier devant le Néerlandais sa première victoire importante chez les grands. Sur les flancs de la Citadelle de Namur, le lauréat du Tour d'Italie espoirs en septembre trouvera un parcours fait pour lui. Pidcock est en effet un excellent grimpeur et possède un gros moteur, ce qui bien sûr également le cas de Wout van Aert et Mathieu van der Poel.

TOUS PRÉSENTS !

"La Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Namur est le premier cross de la saison qui réunit au départ van Aert, van der Poel et Pidcock. Cela promet une lutte fantastique", explique l'auteur du parcours Erwin Vervecken, de l'organisateur Golazo sports. "Mais la liste des favoris ne se limite bien sûr pas à ces trois hommes. Eli Iserbyt a déjà décroché six succès cette saison et fera également la course devant dimanche. Tout comme Toon Aerts, déjà deux fois deuxième et une fois troisième à la Citadelle de Namur. Et le leader de la Coupe du Monde Michael Vanthourenhout - le vainqueur de Tabor - aura aussi à coeur de se montrer dimanche."

Chez les dames également, l'ensemble du gratin mondial répond présent à la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Namur. "Lucinda Brand est la grande favorite", précise Vervecken. "Elle s'est imposée à la Citadelle de Namur ces deux dernières années et s'est adjugé six cross en plus de la manche d'ouverture de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI." Elle devra tout de même se méfier de plusieurs adversaires, à commencer par ses compatriotes néerlandaises : la championne du Monde Ceylin Alvarado, Denise Betsema, Annemarie Worst,... Côté belge, on suivra avec attention la multiple championne de Belgique Sanne Cant.

PAS D'ESCALIER ET UNE NOUVELLE BOUCLE

Le parcours de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Namur a été légèrement modifié par rapport à l'an dernier. "L'escalier a disparu du parcours et est remplacé par une nouvelle boucle avec une petite ascension", détaille Vervecken. "Le passage sur les pavés que nous avions introduit l'an passé compte du coup 100 mètres de moins, mais il reste tout de même 250 mètres pour faire la différence. La Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Namur est et reste un cyclo-cross dur mais particulièrement attrayant, qui met en avant l'aspect héroïque de la discipline", conclut Vervecken, dont le palmarès affiche trois titres mondiaux à l'image de van Aert et van der Poel.

Contrairement aux années précédentes, aucune compétition de jeunes n'aura lieu dimanche sur la Citadelle de Namur. "Les mesures sanitaires prises par les différentes autorités de notre pays sont valables jusqu'au 15 janvier au moins", souligne Vervecken. "Seules les courses pour Elites messieurs et dames peuvent être organisées, sans public. Les deux courses seront par contre retransmises en direct et en intégralité sur la RTBF (TIPIK), Telenet Play Sports et Proximus Open. Nous pouvons d'ailleurs être reconnaissants que la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI puisse avoir lieu à Namur cette année. Cela n'aurait pas été possible sans le soutien et les efforts de la ville de Namur, de la Région Wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles."