Gardes forestiers et autres représentants de la loi ont dressé des amendes ces derniers temps dans les forêts du sud du pays. Victimes : les vététistes qui circulent sur des sentiers "interdits". La Mountain Bikers Foundation Belgium a réagi à la faveur d'un manifeste.

De plus en plus de vététistes en Wallonie ont été mis à l'amende récemment pour avoir emprunté, intentionnellement ou pas, des "sentiers interdits".  Selon le code forestier du Département de la Nature et des Forêts, en tant que cycliste dans les forêts wallonnes, vous n'êtes autorisé à circuler que sur des "routes" (routes forestières plus larges où les voitures peuvent également circuler) et des "chemins" (une voie publique suffisamment large pour une voiture), mais qui n'est pas une voie de circulation, plus large qu'un "singletrack"). En revanche, le vététiste n'est pas autorisé sur les sentiers (une route publique étroite qui n'est que suffisamment large pour permettre le passage des piétons), sauf s'ils font partie du réseau de pistes de VTT.

Comme les amendes vont de 200 à 1600 euros, il est préférable de s'assurer que l'on circule sur les bonnes routes.  La Mountain Bikers Foundation Belgium a cependant opté pour une approche différente. Avec le slogan "Le VTT n'est pas un crime", elle entend en effet engager le dialogue avec les autorités compétentes afin de préserver la pratqiue de son sport. 

" Interdictions de passage, refus d?autorisations, voire même pièges tendus dans les bois à certains endroits : les vttistes sont de plus en plus confrontés à ce type de problématiques.

Dans le contexte actuel de sortie de crise sanitaire, les forêts et espaces naturels sont plus que jamais très fréquentés. Et plus que jamais, il est important de rappeler que le VTT, en plus d?être très populaire, est un sport respectable et respectueux de la nature, dont l?impact est extrêmement faible."

MOUNTAIN BIKING IS NOT A CRIME !

"Or, la législation actuelle (code forestier wallon essentiellement) est dépassée à de nombreux égards, et ne permet pas de relever efficacement les défis rencontrés sur le terrain. Un climat malsain de "traque" des VTTistes a aussi tendance à s'installer, ce que nous ne pouvons accepter.

Face à cela et avec votre aide, la MBF-Belgium veut agir de manière positive avec un manifeste en 10 points qui prend la forme d?une liste d?engagements, que chacun(e) s?engage à tenir de manière individuelle, assortie de revendications que notre association entend porter auprès des pouvoirs publics.

Pour nous faire entrendre, nous avons un atout : le NOMBRE. En signant ce manifeste, vous montrez votre soutien à la ligne de conduite de la MBF-Belgium et à son carnet de revendications. De cette manière, il nous sera possible de démontrer aux organismes publics, aux pouvoirs politiques et décisionnels que nous sommes soutenus par un très grand nombre de pratiquants et de citoyens à travers le pays et même hors de nos frontières ; le vtt étant un important vecteur touristique et économique, ce qui est vital dans le contexte actuel.", indique la La Mountain Bikers Foundation Belgium.