Le confinement a augmenté la popularité du vélo. C'est ce confirme une étude commandée par Vermarc Sport. 37,6 % d'entre vous affirment qu'ils sortent plus souvent leur vélo du garage ou de la cave depuis le début du confinement. Et les cyclistes entendent maintenir ces bonnes dispositions.

De fietsbranche wist de voorbije weken niet van welk hout pijlen te maken. Het was aanschuiven voor reparaties. Les stocks de vélos neufs ont fondu comme neige au soleil. C'est ce qu'indiquent également les recherches commandées par le spécialiste des vêtements de cyclisme Vermarc Sport, fournisseur , entre autres, de l'équipement de Remco Evenepoel et Philippe Gilbert. Cette étude révèle que 16,7 % ont déclaré qu'au moins un membre de la famille avait acheté un nouveau vélo ou des accessoires de vélo au cours des dernières semaines. L'étude montre également que le comportement des cyclistes en lui-même a connu un essor encore plus important. 37,6 %, soit près de 4 Belges sur 10, déclarent qu'ils font plus souvent du vélo depuis le début du confinement. Si l'on applique ce pourcentage à l'ensemble des habitants adultes de notre pays, cela signifie qu'environ 3,5 millions de Belges font plus souvent du vélo. 

LE PLUS POPULAIRE EN FLANDRE ET CHEZ LES JEUNES

Pour les jeunes de moins de 34 ans, le pourcentage est beaucoup plus élevé, soit 45,3 %. Mais 3 personnes sur 10 de la catégorie des plus de 55 ans indiquent également qu'ils font plus souvent du vélo. C'est principalement en Flandre que le vélo gagne du terrain. 45,4 % des Flamands disent qu'ils enfourchent davantag leur bicyclette. En Wallonie, le pourcentage de personnes qui font plus souvent du vélo est de 27,7 %. Le relief vallonné des Ardennes y est probablement pour quelque chose.

"Nous avons pu le constater par nous-mêmes", déclare Marc Verbeeck, CEO de Vermarc Sport. "La demande pour nos vêtements de cyclisme a énormément augmenté. Nous l'avons remarqué via notre boutique en ligne. Le fait qu'il s'avère aujourd'hui que l'impact sur le comportement cycliste du Belge est encore plus important, nous rend très heureux en tant que passionnés de cyclisme. Maintenant la crise du corona a insufflé à de nombreuses personnes le virus de la bicyclette, nous sommes convaincus que ces nouveaux cyclos ne se reposeront pas sur leurs lauriers".

ET APRES LE DECONFINEMENT?

C'est exactement ce que disent les Belges. Pas moins de 84,2 % de ceux qui ont profité du confinement pour sauter sur leur vélo pendant le verrouillage disent qu'ils continueront à faire du vélo plus souvent si toutes les mesures sont levées. Seuls 15,8 % des personnes qui font plus de vélo depuis la crise du corona pensent qu'elles vont mettre la pédale douce à l'avenir. Si l'on considère le nombre de kilomètres, la majorité (43,8 %) indique faire 1 à 20 km de plus par semaine à vélo depuis que nous sommes en confinement. Plus d'un cycliste sur 5 fait entre 21 et 50 km de plus chaque semaine. Dans le passé, 13,8 % des personnes interrogées ont parcouru au moins 50 km de plus que d'habitude chaque semaine.

"Les chiffres parlent d'eux-mêmes", conclut Marc Verbeeck. "Le vélo n'est pas seulement sain et bénéfique pour le système immunitaire de chacun. C'est aussi la façon la plus écologique de se déplacer. C'est pourquoi il est tout aussi encourageant qu'en ces temps bizarres, de nombreuses personnes aient (re)découvert le vélo comme un moyen agréable et sportif de se détendre ou comme un moyen de transport alternatif, loin de tout stress lié à la circulation.