Sauf grosse tuile de dernière minute, Remco Evenepoel devrait se succéder à lui-même dimanche au palmarès du Baloise Belgium Tour. La place de leader du chef de file de la Deceuninck-Quick.Step n'a jamais été mise en danger lors de l'étape ardennaise à Hamoir.

Il ne voulait pas encore l'affirmer, mais sauf rebondissement surprenant, la deuxième victoire au général de Remco Evenepoel dans le Baloise Belgium Tour est bel et bien acquise. "En principe, cette victoire ne devrait plus être mise en danger, mais on n'est jamais sûr avant la ligne d'arrivée", a déclaré le leader après l'étape ardennaise. "Nous allons à nouveau contrôler la course dimanche et essayer de gagner avec Mark Cavendish."

Un contrôle de la course dont s'est chargée samedi l'équipe d'Evenepoel. Toutes les tentatives d'attaque dans le peloton ont été étouffées dans l'?uf. Cependant, c'est un groupe assez conséquent de 25 hommes qui s'est joué au sprint la victoire du jour. "C'est dommage que le parcours de cette étape n'ait pas été un peu plus relevé. Dans les Ardennes, on s'attend à un vainqueur différent d'un sprinter. Avec tout le respect que je dois à Ewan, il a dû travailler très dur pour ça."

Evenepoel s'est mis à deux reprises dans la finale au service de Ballerini, mais l'Italien a dû se contenter de la troisième place. "Si tu voulais gagner ici, tu avais besoin d'un leader comme Ewan. Il nous manquait un homme dans la finale pour cela."