Jens Keukeleire s'est succédé à lui-même en tant que vainqueur final du Baloise Belgium Tour. "Il n'y a pas de meilleure façon d?entamer la deuxième partie de la saison."

Après sa victoire en 2017, Jens Keukeleire était bien sûr l'un des grands favoris à la victoire au départ du Baloise Belgium Tour. "Je n'ai pas pris le départ avec l'idée de remporter la course.", a dit Keukeleire à l'issue de la dernière étape. "Mais tout s'est parfaitement déroulé cette semaine : mon contre-la-montre a été bon dans l'étape des Ardennes, l'équipe a fait du très bon boulot. Jelle Wallays s'est révélé un véritable moteur pour laisser filer la bonne échappée, et dans le final, Jelle Vanendert et moi prenions la course en mains."

"Il fallait encore faire très attention dans la dernière étape, surtout quand il a commencé à pleuvoir dans le final quelque peu chaotique. J'ai surtout fait en sorte d'éviter une éventuelle chute. Le fait qu'André Greipel n'ait pas pu s'imposer au sprint est le regret de l'équipe au terme de cette semaine. J'ai eu l'impression que l'équipe se portait un peu trop rapidement en tête."

Cette victoire du Baloise Belgium Tour est particulière pour Keukeleire. "Il n'y a pas de meilleure façon d'entamer la deuxième partie de la saison. J'espère pouvoir continuer sur cette route. Suis-je favori aujourd'hui pour le CB ? J'ai failli gagner l'année passée et j'en fais encore un but cette année. Le parcours ne me fait pas peur. En Belgique, je devrais être capable de performer à chaque course."