Les Championnats du Monde Gran Fondo UCI 2018 à Varèse ont été très réussis avec un nouveau record de participants et un nouveau record de nationalités différentes au départ. 3175 coureurs se sont battus ce week-end lors du contre-la-montre et / ou de la course sur route pour représenter leur pays, dont 2558 ont pris le départ dimanche matin pour le Gran Fondo de 130 ou 103 km.

Le peloton complet a été divisé en 10 groupes de départ différents (7 hommes, 3 femmes) qui ont tous commencé avec un intervalle de 7 minutes.

Le premier champion du monde à être couronné a été l?Italien Tommaso Elettrico, qui s?est élancé dans les derniers kilomètres pour remporter la victoire devant les Belges Niels Merckx et Rémi Cara.

L?ex-coureur professionel Jurgen Van Goolen a utilisé les mêmes derniers kilomètres difficiles pour combler l?écart avec le Français Fabien Fraissignes pour remporter la M35-39 dans un sprint avec trois. Frédéric Glorieux s'est placé entre les deux pour prendre la deuxième place. Remarquable est que Jurgen était également 11ème aux Championnats du Monde Elite à Varese 2008.

Alfonso D?Errico (M40-44) a réussi à obtenir un deuxième titre mondial après celui de Slovénie en 2014 dans un sprint contre un autre ancien champion du monde, Kristof Houben, et le français Loic Herbreteau.

L?espagnol Raul Portillo Saldamando a prouvé qu?il était en bonne condition pour faire le doublé après le titre du contre-la-montre de jeudi devant Antonio Borrelli et Roger Devittori.

Aussi Bruce Bird a fait le double. Son quatrième titre mondial après les titres de route en 2014 et 2017 et son titre CLM en début de semaine. Emanuele Motta et Stefano Nicoletti ont terminé deuxième et troisième.

Patrick Cocquyt (BEL) a remporté la M55-59 avec une échappée toute seule après 70 km pour terminer plus de 5 minutes devant le Norvégien Jorn Fjeldavlie et un autre ex-coureur professionnel, Stefano Colagé.

L'Italien Marco Previde Massara a remporté le premier titre sur le Mediofondo. Il a devancé le Russe Vladimir Kuznetsov tandis que Fulvio Magnaldi a obtenu sa troisième place quelques secondes plus tard.

Roger Cull (M65-69) a remporté la seule médaille d?or pour l?Australie en terminant plus de 5 minutes devant Joel Navarro et le champion du monde du contre-la-montre Mikalai Baklanau.

Le dernier titre mondial masculin a été remporté par Gerhard Hrinkow, qui a également renouvelé son titre du contre-la-montre jeudi devant le champion en titre, Pierre Moreau, et un autre coureur français, Claude Chabanel.

Les femmes ont été divisées en trois groupes de départ différents, les dames de moins de 40 ans commençant en premier pour leurs 130 km. L'Italienne Jessica Leonardi a finalement obtenu un petit écart pour remporter la victoire devant deux Slovènes, Erika Jesenko et Laura Simenc.

Marie Dessart (F35-39) est restée avec Leonardi pour remporter la troisième médaille d?or belge dans les courses sur route devant deux Italiennes Barbara Lancioni et Elena Cairo.

Barbara Billi a été l'une des nombreuses médailles italiennes dans les groupes d'âge féminin à remporter le titre mondial F40-44, en battant Jenny Pettenon et Esta Bovill, la seule médaillée britannique de dimanche.

Astrid Schartmüller, d'Allemagne, a remporté sa troisième médaille d'or après le Danemark 2015 et l'Australie 2016 pour remporter le groupe d'âge des F45-49. Elle a montré ses jambes rapides sur la ligne d?arrivée et a battu Michela Gorini et Katie Banerjee.

L'Italienne Cristina Maria Prati a fait exactement la même chose en obtenant son troisième titre dans son pays d'origine. Elle a terminé près de cinq minutes devant sa compatriote Elena Pancari et l?Amérique Tanya Fredricks.

Les trois dernières catégories d?âge féminines avaient les mêmes vainqueurs que lors du contre-la-montre de jeudi, avec Olga Cappiello remportant le titre F55-59 devant Sara Harnett Kikstra (Nouvelle-Zélande) et Marinella Sciuccati (Italie).

Jeannie Longo a ajouté un autre titre à sa liste en battant l'Australienne Maria Nash et Lesley Mouat de la Nouvelle-Zélande dans le temps féminin le plus rapide du Mediofondo.

La Suédoise Lena Lundstrom a finalement décroché la médaille d?or de la F65 + avant la championne de 2017 Julia Emblin et Gisele Thureau, de France.

Les Championnats du Monde Gran Fondo UCI ont montré ces dernières années être l'événement cycliste le plus international au monde avec une très grande diversité de nationalités dans un très haut niveau de compétitions.

La ville polonaise de Poznan disputera les Championnats du monde Gran Fondo UCI 2019 sur des routes essentiellement plates du 5 au 8 septembre 2019. Les coureurs qui souhaitent tester les parcours du mondial ont déjà la possibilité de se qualifier le 23 septembre à Poznan.

M19-34 : Tommaso Elettrico (ITA)
M35-39 : Jurgen Van Goolen (BEL)
M40-44 : Alfonso D'Errico (ITA)
M45-49 : Raul Portillo Saldamando (ESP)
M50-54 : Bruce Bird (CAN)
M55-59 : Patrick Cocquyt (BEL)
M60-64 : Marco Previde Massara (ITA)
M65-69 : Roger Cull (AUS)
M70+ : Gerhard Hrinkow (AUT)

F19-34 : Jessica Leonardi (ITA)
F35-39 : Marie Dessart (BEL)
F40-44 : Barbara Billi (ITA)
F45-49 : Astrid Schartmuller (ALL)
F50-54 : Maria Cristina Prati (ITA)
F55-59 : Olga Cappiello (ITA)
F60-64 : Jeannie Longo (FRA)
F65+ : Lena Lundstrom (SUE)