Avec les Championnats du Monde Gran Fondo UCI 2018 tout près à Varese, un grand nombre de coureurs ont profité de la dernière qualification de la saison à Trento pour remporter leur billet pour les Championnats du Monde.

La Leggendaria Charly Gaul est un classique de la Série mondiale Gran Fondo UCI, ayant organisé des épreuves qualificatives depuis 2012 et des Championnats du Monde très réussis en 2013.

Le contre-la-montre de vendredi offrait des vues splendides dans la Valli dei Laghi mais aussi un parcours difficile pour les coureurs avec une première partie rapide et facile pour commencer à grimper vers l'arrivée.

Le Français Fabien Secondo a marqué le meilleur temps au général avec une vitesse moyenne de 41,7 km / h devant l'Italien Igor Zanetti, vainqueur du groupe d'âge M40-44 de 16 secondes. Un autre Italien Guido Paolo Dracone (M40-44) a marqué le troisième meilleur temps. L'ancienne championne du monde de Granfondo, Astrid Schartmueller (F45-49) a battu sa compatriote Kerstin Brachtendorf (F45-49) tandis qu'une autre ancienne championne du monde, Cristina Maria Prati (F50-54) a pris la troisième place.

Le Granfondo et Mediofondo de dimanche sont l'une des courses de qualification les plus difficiles de la série avec l'arrivée au sommet du célèbre Monte Bondone (1654m et 21,5 km). Le Mediofondo est une course courte de 57km avec l'ascension traditionnelle de la ville vers le sommet tandis que le Granfondo de 142km prend d'abord le côté d'Aldeno vers le sommet pour ensuite prendre la belle descente vers la Vallée des Lacs avant de renouer avec la montée traditionnelle vers le sommet et l'arrivée.

Fabio Cini (M19-34), vainqueur du Granfondo, a été 23 secondes plus rapide que Stefano Cecchini (M35-39) et 1m16 plus rapide que Enrico Zen (M19-34) pour un podium Italien complet.

L'Italienne Jessica Leonardi (F19-34) a remporté le podium féminin devant une autre italienne, Barbara Lancioni (F35-39) et la Slovène Erika Jesenko (F19-34).

La victoire dans le Mediofondo a été pour Francesco Avanzo tandis que Olga Cappiello (F55-59) s'est révélée en très bonne condition en battant beaucoup de ses plus jeunes adversaires en remportant la Mediofondo féminine.