La deuxième édition du Tre Valli Varesine, le Granfondo entre les lacs Italiens s'est avéré un excellent candidat pour organiser des Championnats du Monde l'année prochaine fin août et début septembre.

Le contre-la-montre de 22 km s'est élancé à proximité de l'Hippodrome de Varese pour une boucle sur les routes principales avec une légère montée dans la première partie et la même route en descente dans la deuxième partie. Mais le parcours demeure attrayant pour les spécialistes du chrono avec un grand moteur et de la puissance.

Le plus rapide en général fut l'ancien champion du monde Français Gregory Cassini dans le groupe d'âge le plus jeune en 29.09, à la vitesse moyenne de 45km/h. Il a devancé de 8 secondes l'Italien Stefano Nicoletti, un autre ancien champion du monde dans la discipline, et Marco Ferrari, troisième.

Laura Simenc (Slovénie) s'est imposée chez les femmes en 33.13, à une vitesse moyenne juste sous les 40km/h, devançant de 12 secondes Jeannie Longo (France) et une autre Slovène, Danyela Svetik.

Le Granfondo de dimanche proposait un parcours de 130km tandis que le Mediofondo totalisait 103km. Le Granfondo faisait figure de qualification pour les hommes de moins de 60 et les femmes de moins de 50. Le mediofondo pour les autres catégories d'âge. La Granfondo a été remporté au sprint par Federico Pozzetto devant son compatriote Paolo Castelnovo, tandis que Nikita Eskov a complété le podium masculin.

La championne du monde Simona Parente s'est imposée dans le Granfondo féminin. Elle a gagné avec plus de 5 minutes d'avance sur l'Allemande Astrid Schartmuller, médaillée d'argent, et la Française Silvia Perrenoud. L'homme le plus rapide dans les catégories de qualification du Mediofondo fut le Français Jacques Lucas, qui a précédé l'Allemand Ulrich Rottler et Fulvio Magnaldi, tous âgés de 60 à 64 ans.

L'épreuve féminine de qualification du Mediofondo a été enlevée par Olga Cappiello devant Maria Cristina Prati et Marinella Sciuccati.

Au total, 300 participants étaient inscrits au contre-la-montre et 2750 pour le Granfondo et Mediofondo, dont 500 coureurs étrangers.