ING



Nederlands  |  English  
Vous visitez actuellement l’éditon 2006.

>> Cliquez ici pour accéder à l’édition actuelle.

>> Fermez cette fenêtre afin de rester sur ce site.
Diététique
Boire chaud ou boire froid?
Les miracles du ginseng
Les problèmes intestinaux
Le petit noir avant l'effort
Les boissons de l'effort
Le dernier repas
La déshydratation
La récupération
Boire chaud ou boire froid?
Mécanismes de thermorégulation
La logique voudrait qu'on consomme des boissons chaudes lorsqu'il fait froid et glacées dès que la température s'élève. Mais il faut se méfier de ce genre de raisonnement. En effet, les centres régulateurs qui se trouvent dans le cerveau enclenchent une série de réactions compensatrices qui visent à restaurer l'état d'équilibre initial. Un organisme en surchauffe qui absorbe une boisson glacée, réagira par une production accrue de chaleur. Et inversement dans le froid.

Avantages et inconvénients
Boissons chaudes et froides comportent chacune leurs avantages et leurs inconvénients.
- Les boissons chaudes sont conseillées au repos, à l'abri du froid.
- Elles sont à éviter à l'effort, surtout en course à pied. Car elles ralentissent la digestion en séjournant plus longtemps dans l'estomac.
- Les boissons froides masquent la saveur sucrée. Or, un produit trop concentré exacerbe la sensation de soif et une trop forte concentration en glucides risque de ralentir la digestion.
- Elles favorisent la survenue de spasmes abdominaux et parfois de diarrhée, peu propices à la performance.

Conseils
Pour s'assurer une bonne hydratation en évitant les écueils de l'indigestion et des nausées, respectez quelques règles élémentaires d'hydratation:
- En cours d'exercice, buvez froid mais non glacé (10 à 12°C) et souvent (toutes les 20 à 30 min), même si vous ne transpirez pas beaucoup.
- A table, ingérez peu de liquides et à température ambiante, accompagnés éventuellement d'une boisson plus chaude en fin de repas ou au petit déjeuner (pour stimuler le travail de digestion).
- En dehors des repas: ne buvez chaud à l'extérieur que si vous êtes bien couvert. Sinon, mieux vaut attendre de se trouver au chaud.

Et l'alcool ?
Contrairement à la croyance populaire, l'alcool ne réchauffe pas. Au contraire. Non seulement il participe au refroidissement mais encore, passé un court moment d’euphorie, il favorise le coup de pompe et l'hypoglycémie. A proscrire dans toutes les situations d’effort!


© 2006 ING BELGIUM. All rights reserved.  ING.be  Contactez-nous  Legal  Running.be
             ING Running Tour, BP 73, 3980 Tessenderlo, fax 011/45.99.10