Le marathon de New York, un des plus grands au monde, était au programme de la journée de dimanche. Nos compatriotes s'y sont distingué.

A tout seigneur, tout honneur: nous commençons par les vainqueurs. Chez les femmes, l'Américaine Shalane Flanagan s'est imposée en 2h26'53''. Une victoire historique, puisque plus aucune athlète américaine ne l'avait emporté depuis 1977. La victoire chez les messieurs est revenue à Geoffrey Kipsang Kamworor. L'ancien champion du monde de cross-country, second en 2015, compte en outre deux titres de champion du monde sur la distance du semi-marathon. Le Kényna a remporté dans The Big Apple son premier succès dans un marathon en devançant au sprint son compatriote Wilson Kipsang pour signer un chrono de 2h10'53''.

Les Belges

On retiendra surtout la perf de Koen Naert, notre meilleur représentant sur la distance, auteur cette année de sa meilleure performance personnelle en 2h10'15''. Compte tenu de la difficulté du parcours à New York, qui est loin d'être plat, Naert ne comptaot pas améliorer son record personne. Pourtant, Naert a terminé à une belle 8e place en 2h13'21''. Il s'agit de la meilleure place jamais signée par un Belge à New York. Chez les femmes, Manuela Soccol a terminé 27e en 2h47'04''.

Hans Van Alphen (Mediclowns) a pour sa part disputé le marathon pour la bonne cause. L'ancien décathlonien Van Alphen a terminé l'épreuve en 3h44'01''.