Pratiquer le jogging ou le fitness combat une légère dépression aussi bien que les pilules ou la thérapie comportementale. C'est ce que pubie De Standaard sur base d'une étude scandinave.

La Belgique est en Europe le premier pays en terme d'utilisation d'antidépresseurs, avance De Standaard. Mais il existe une alternative au pilules ou à la thérapie. Il s'agit du sport. C'est en tout cas la conclusion d'une enquête menée par des médecins norvégiens et suédois. Cette conclusion ne vaut cependant que pour les dépressions légères à modérées, et non dans le cas de graves dépressions et de psychoses.

Les médecins ont rassemblé toute la littérature médicale sur les effets du sport sur la dépression, et ils ont conclu que les personnes dépressives se sentent mieux si elles sont en mouvement. Cela leur apporte plus de confiance en soi, un meilleur sommeil, et une meilleure résistance au stress.

Les exercices de renforcement musculaires seraient les plus efficaces selon les médecins pour lutter contre la dépression, et ce de préférence à raison de trois séances d'une heure par semaine pendant hit semaines. L'entraînement pour travailler la condition (marche, course, vélo, aviron, gymnastique ou danse) est à conseiller.

Le sport a l'avantage de présenter moins d'effets secondaires que les pilules. Selon les médecins scandinaves, le sport associé avec la médecine peut apporter une meilleure guérison.