Pluie, vent, et température plutôt glaciale. En d'autres termes: un temps fantastique pour le Tour des Flandres Cyclo. C'est ce dont rêvent les Vrais Flandriens. Lesquels Flandriens venaient des quatre coins du monde...

Un mois avant le départ du Tour des Flandres Cyclo, la limite des inscriptions fixée à 16.000 participants avait été atteinte. L'organisation ne souhaitait pas accueillir plus de cyclistes sur le parcours afin de permettre plus de fluidité lors des ascensions.

Les conditions climatiques difficiles en ont toutefois refroidi certains. Plutôt que de se confronter à la distance complète de 239 km (au départ de Bruges), certains sans doute ont-ils opté pour les randonnées de 127 ou 71 km (au départ d'Audenarde)? Ou laisser le vélo au garage? Voire même préféré la douce chaleur du foyer?

N'empêche, ils étaient tout de même plus de 15.000 cyclotouristes à se mettre dans la peau d'un Flandrien et à faire fi des conditions du jour. A juste titre, puisqu'un Flandrien profite plus encore de la pratique du vélo dans l'adversité.

Un des 125 participants américains a résumé comme suit ce sentiment: "le Tour des Flandres, c'est du rock-'n-roll sur les pavés!" Si la majorité des participants provenait de Belgique, des cyclotouristes en provenance de 40 pays étaient représentés au départ: de la Norvège à la Nouvelle-Zélande, et de la Mongolie au Swaziland.  

Ces Flandriens nationaux et internationaux (4000sur la distance de 239 km, un petit 9000 sur les 127 km et environ 2500 sur 71 km) ont été récompensés par un magnifique parcours qu'emprunteront dimanche les professionnels, sans doute dans de meilleures conditions.

En guise de récompense pour les efforts fournis, les dieux de la météo avaient proposé un petit présent pour les participants au Tour des Flandres Cyclo, car le temps s'est réchauffé au fil des heures. Si bien que pratiquement tout le monde est arrivé à bon port et au sec à Audenarde

WE CARE ABOUT CYCLING

Le Tour des Flandres Cyclo marquait également le départ de 'We care about cycling', campagne de sensibilisation initiée par l'organisateur Golazo sports. Elle vise à conscientiser l'amateur de vélo aux gestes à encourager et à bannir sur la route face aux autres cyclotouristes, automobilistes, ou à l'entourage.

Les cinq pictogrammes, à la fois ludiques et clairs, seront au centre de la communication toute l'année lors des 19 grands événements cylistes de Golazo sports. Les pictogrammes sont présents sur le parcours et reconnaissables par toutes les nationalités.