Mené à la marque et réduit à dix pendant plus d'une heure de jeu, le Standard est parvenu à se défaire de Courtrai grâce à deux buts en fin de match. Les Liégeois pointent ainsi en tête du classement.

Comme de coutume depuis le début de la saison, le Standard entamait bien la rencontre. Les Liégeois mettaient ainsi la pression sur Courtrai et dominaient en possession. Emond, de la tête, héritait ainsi de la première possibilité. Amallah et Mpoku alertaient ensuite à leur tour Bruzzese, le gardien courtraisien.

Le premier tournant de la partie se produisait alors à la 22ème. Buteur sur un coup de coin prolongé, Lestienne voyait son but annulé après intervention du VAR pour une faute de main. Synonyme de second carton jaune après avoir écopé d'un premier... pour simulation dans le rectangle dès la 2ème minute.

Réduit à dix, le Standard accusait alors le coup et subissait soudainement en fin de première mi-temps. Après une occasion pour Bokadi, Courtrai ouvrait la marque à la 34ème par l'intermédiaire d'Ocansey, dont la tête trompait Bodart.

Les hommes d'Yves Vanderhaeghe continuaient de bien gérer la rencontre en début de second acte et auraient fait 0-2 sans l'intervention de Bodart sur une frappe d'Ajagun. La montée au jeu de Carcela sonnait alors l'heure de la révolte liégeoise. Le Marocain se montrait directement à la base d'une action dangereuse.

Les Standardmen campaient par la suite dans la moitié de terrain adverse, sans toutefois se ménager de réelles occasions. Après un but courtraisien justement annulé pour hors jeu, l'équipe de Michel Preud'homme initiait un rush final dans le dernier quart d'heure. Un défenseur devait d'abord repousser devant sa ligne de but une frappe de Limbombe. Sur le coup de coin suivant, Laifis déjouait le marquage (laxiste) et égalisait de la tête !

 Il restait 8 minutes à jouer et les Liégeois insistaient. Une magnifique action libérait alors Sclessin à la 89ème : Carcela trouvait parfaitement Amallah qui inscrivait le but de la victoire d'un petit ballon sauté ! Bien qu'à 10 contre 11 pendant plus d'une heure de jeu, le Standard s'imposait et signait sa quatrième victoire en cinq matchs.