L'Antwerp a fait une excellente affaire dans la lutte pour la quatrième place: il est allé s'imposer à La Gantoise (1-2), qu'il relègue à neuf unités. Il en compte également 8 d'avance sur Anderlecht.

Jean-Luc Dompé, blessé à la cuisse, n'était pas rétabli à temps tandis qu'Odjidja était toujours suspendu. Bezus était préfé à Esiti, ce qui signifiait que Thorup allait tenter de faire le jeu pour refaire une partie des six points de retard que son équipe comptait sur l'Antwerp.

Côté anversois, Van Damme, rétabli de sa grippe, retrouvait sa place au détriment de Borges. Baby remplaçait Owusu, absent.

Dès la 5e minute, Govea prolongeait un coup-franc de Refaelov vers Baby qui marquait mais le but était justement annulé pour hors-jeu sur intervention du VAR.

Ce n'était que partie remise car, à la 21e, Baby profitait d'une mauvaise passe en retrait de Derijck pour battre Kaminski d'un angle très fermé.

Une minute plus tard, sur un centre de Lamkel Zé, Souquet devait intervenir en catastrophe: la Gantoise n'était pas du tout dans le match.

Au repos, Bezus, totalement absent, était remplacé par Chakvetadze. La Gantoise faisait le forcing mais c'était encore Mbokani qui faisait trembler les filets. Son but était cependant annulé pour hors-jeu.

La Gantoise était au pied du mur. A un quart d'heure de la fin, Chakvetadze égalisait suite à une accélération de Yaremchuk.

Sa joie était toutefois de courte durée puisque, après une occasion pour Juklerod, Refaelov offrait la victoire à l'Antwerp.

En fin de match, Bronn empêchait même Govea de faire 1-3 alors que Kaminski était battu.


MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
L'assist de Govea sur le but de Refaelov.
l'HOMME
du match
Govea. Le Mexicain a plané sur l'entrejeu.
notre AVIS
sur le match
La Gantoise a déçu en première période. L'entrée au jeu de Chakvetadze lui a fait du bien mais le match s'est joué sur un éclair du duo Govea-Refaelov.