La 4e journée des Play-Offs de Jupiler Pro League est au programme du week-end. Tous les yeux se dirigeront dimanche soir sur le choc entre Genk, actuel leader, et le Club de Bruges, l'équipe en forme du moment. Dès vendredi, le Standard et Anderlecht lanceront les festivités!

Invaincu lors des trois premières journées de play-offs et fort d'un probant succès contre le Standard lundi (4-0), le Club de Bruges apparaît comme l'équipe en forme du moment. Dimanche (18h), les 'Gazelles' d'Ivan Leko iront défier le leader du Racing Genk sur sa pelouse avec un objectif, celui de reprendre la tête du championnat.

Si Genk (1er, 38 pts) a affiché un haut niveau de jeu durant la phase classique, le Club de Bruges (2e, 37 pts) semble maintenant atteindre son rythme de croisière. En cas de victoire dans le Limbourg, les Brugeois prendraient la tête de la compétition pour la première fois depuis fin septembre et la 9e journée de la phase classique.

A noter que l'équipe de Philippe Clement reste sur cinq matches sans victoire contre le Club.

Vendredi, en lever de rideau (20h30), le Standard tentera de se remettre sur de bons rails après sa débâcle du Jan Breydel. Pour ce faire, les Liégeois accueilleront un Anderlecht battu trois fois de suite et qui va devoir s'employer pour accrocher une place européenne.  

Les troupes de Michel Preud'homme devront montrer un tout autre visage que celui affiché lundi à Bruges. Toutefois, le Standard (3e, 33 pts) respire la forme dans ses installations et n'a plus perdu dans son antre depuis début novembre 2018. A contrario, le RSCA n'a remporté que trois de ses 11 derniers déplacements toutes compétitions confondues.

En cas de contre-performance, les Mauves, cinquièmes avec unités, pourraient se trouver dans une position très délicate et ainsi voir l'Europe s'éloigner. Il faut remonter à la saison 1963-1964 pour retrouver un exercice sans trace d'Anderlecht sur la scène continentale.

Samedi (20h30), La Gantoise (6e, 25 pts) accueillera l'Antwerp (4e, 31 pts) à la Ghelamco Arena. Une défaite gantoise viendrait plus que probablement sceller les espoirs européens des 'Buffalos'.

Tout le contraire du Great Old qui, après avoir frôlé les PO1 la saison dernière en tant que promu, est en position favorable pour retrouver l'Europe. Les troupes de Laszlo Boloni restent en effet sur des succès contre Genk (1-0) et à Anderlecht (1-2).