Dominateur et supérieur en première mi-temps, le Club de Bruges s'est imposé à Anderlecht lors de la 2ème journée des Play-Offs 1. Les Bruxellois se sont réveillés en seconde période mais n'ont pu éviter leur première défaite à domicile contre les Brugeois depuis 1998.

Anderlecht restait sur une défaite décevante à Genk (3-0) à l'heure de recevoir une équipe du Club de Bruges mise en confiance par sa victoire convaincante contre La Gantoise (3-0). Incapables de gagner au Parc Astrid depuis 1998, les Blauw en Zwart espéraient bien y parvenir cette fois. Anderlecht débutait cependant bien les débats. Mais Didillon, déjà parti à la faute à Genk, facilitait la tâche brugeoise dès la 5ème minute : il manquait sa passe et permettait à Schrijvers de centrer pour Wesley, dont la reprise de la tête ouvrait déjà la marque (0-1).

Ce but coupait quelque peu les Bruxellois dans leur élan. A l'inverse, les Brugeois installaient leur domination et campaient dans la moitié de terrain locale. A la 11ème, Didillon se rachetait quelque peu en évitant le 0-2 d'une intervention du pied sur un tir de Diatta. Plus tard, un retour en catastrophe de Kara sur Wesley, seul face au but, sauvait encore les Mauves. Dans l'intervalle, Gerkens et Amuzu avaient pour leur part inquiété Horvath.

L'un des tournants de la rencontre se produisait peu après la demi-heure. Sur une passe tranchante en profondeur, Wesley laissait Dennis filer vers le but et tromper Didillon d'une frappe croisée. Le but était d'abord annulé pour une position de hors jeu avant d'être validé par le VAR (0-2).

Anderlecht devait donc réagir après le repos. Le Sporting bruxellois le faisait en prenant le quatrième quart d'heure à son compte. Avec de grosses occasions pour Bolasie et Amuzu qui, en bonne position, tardaient toutefois à frapper.

Reculant étrangement de plus en plus, le Club de Bruges était puni à la 64ème, lorsque Gerkens réduisait la marque d'un tir croisé après un beau une-deux avec Bolasie (1-2). Ce but avait le don de booster la confiance des hommes de Fred Rutten, qui insistaient. Verschaeren et Bolasie se montraient encore dangereux face à des Blauw en Zwart fébriles. Ils se redonnaient pourtant de l'air à la 87ème à la faveur d'une action individuelle de Danjuma (1-3). Trebel réduisait encore la marque deux minutes plus tard (2-3) mais le Club tenait bel et bien sa première victoire à Anderlecht depuis 1998.