Le milieu de terrain marocain du Standard Mehdi Carcela ne sera finalement pas sanctionné pour son doigt d'honneur lors du Clasico Standard - Anderlecht (2-1) du 3 février dernier.

Ainsi en a en effet décidé la Commission des Litiges d'appel, qui a certes jugé "recevable", l'appel du parquet fédéral, mais s'est déclarée "sans pouvoir disciplinaire de le juger".

Le joueur ne risque donc plus aucune sanction, et pourra disputer l'intégralité des play-offs 1 avec le Standard.

Le procureur du parquet fédéral Kris Wagner avait pourtant requis deux matches de suspension et deux mille euros d'amende.

Mais le règlement de l'Union belge stipule que la Commission des Litiges (en première instance ou en appel) n'est pas compétente pour examiner ce genre de cas, qui ne se base ni sur le rapport de l'arbitre, ni sur celui du délégué au match.

Seules l'assistance video (le VAR, en D1A) et la Commission de Review (en D1B) sont habilitées à juger sur la base d'images télévisées.

Un règlement qui est par conséquent appelé à être modifié pour éviter à l'avenir d'autres affaires comme celle-ci.

Il n'est en effet pas concevable que le Parquet se retrouve impuissant à la suite d'une infraction visible sur des images, mais qui n'ont pas suscité de réaction du VAR...