Anderlecht débutera les playoffs I le 30 mars par un déplacement chez le leader, le Racing Genk. "On peut directement revenir à 3 points... ou être relégué à 9", a résumé le team manager Gunter Van Handenhoven.

Un déplacement directement chez le leader, est-ce une bonne chose? "On va le savoir après, c'est difficile de juger maintenant. Ce qui est sûr, c'est qu'on va directement être dedans", a souri Van Handenhoven. "Rien ne sera pas décidé, mais on peut directement revenir à 3 points de Genk... ou être relégué à 9. Avec 6 points de retard, on ne peut pas faire de faux pas."

Anderlecht a terminé une phase classique difficile à la quatrième place. De quoi lui ôter de la pression? "Il y a toujours de la pression à Anderlecht. On est quatrième, on va jouer tous les coups à fond. L'objectif, c'était de se qualifier pour les playoffs I. On a joué des finales pour y arriver. Chaque match sera encore une finale. Parler de titre, ce n'est pas juste, il faut être réaliste. On a envie de décrocher un ticket européen. C'est rare qu'un club avec beaucoup de points de retard gagne le titre, ça nous est arrivé une fois avec Besnik Hasi en 2014. Il faudra essayer de gagner le plus de matchs..."

Anderlecht espère compter sur le retour d'Adrien Trebel et Landry Dimata durant la phase décisive. "Trebel est en bonne voie. Il a effectué quelques entraînements avec le groupe. Le plus important, c'est de l'avoir fit dans les playoffs. Mais je ne sais pas encore à partir de quand. Dimata, sa rééducation est en bonne voie. Il a fait le choix du repos, j'espère qu'on pourra l'avoir durant les playoffs."