Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) a fait appel de l'acquittement de Mehdi Carcela. L'URBSFA l'a annoncé mardi à l'agence Belga. La commission des litiges de l'Union belge avait décidé le 26 février de ne pas sanctionner l'international marocain du Standard, pour vice de procédure, estimant que le parquet de la fédération ne pouvait pas poursuivre le joueur, auteur d'un doigt d'honneur contre Anderlecht.

Le procureur fédéral Kris Wagner a décidé de faire appel de la décision de la commission des litiges. Il estime que le parquet dispose bien du pouvoir de poursuivre et qu'il se base uniquement sur les articles de journaux démontrant le geste du joueur. Depuis l'instauration de la Commission de Review, le parquet ne peut en effet, seul, demander de sanctionner un joueur sur base d'images télévisées. Le dossier sera présenté au plus tôt le 15 mars devant la commission des litiges d'appel.

Carcela avait adressé un doigt d'honneur à l'arbitre Lawrence Visser, qui avait le dos tourné, après l'annulation de son but suite à l'intervention du VAR le 3 février dernier lors du Clasico contre Anderlecht (2-1). Il était poursuivi dans le cadre d'une procédure basée sur les images télés, qui aurait mis en en lumière un comportement répréhensible ayant échappé aux arbitres.

Le joueur avait affirmé qu'il n'avait aucunement l'intention d'adresser un doigt d'honneur aux arbitres. Il était passé le 19 février devant la commission des litiges en compagnie de Pierre Locht, le directeur juridique du Standard. Celui-ci avait plaidé l'irrecevabilité des poursuites, alors que le parquet réclamait deux matches de suspension et 2000 euros d'amende.

Une semaine après cette séance, la commission des litiges a rendu son avis et a donné raison au Standard, le 26 février dernier. Selon la commission, la proposition de peine du parquet devait se faire uniquement sur base du rapport de l'arbitre et du match delegate. Or, le geste de Carcela n'y est pas mentionné. Il n'y avait donc pas de base légale pour poursuivre le joueur liégeois, avait estimé la commission des litiges.