Le Racing Genk conteste catégoriquement avoir illégalement versé de l'argent à son ancien entraîneur Peter Maes.

Le club a publié un démenti officiel, se refusant toutefois à polémiquer dans la presse. Le club limbourgeois a néanmoins précisé qu'il collaborera loyalement avec les enquêteurs. Il exposera en temps voulu son point de vue aux autorités compétentes. Il constate qu'à ce stade de l'affaire, aucun de ses dirigeants ou collaborateurs n'a été inculpé de quoi que ce soit..."

"Le KRC s'étonne que des documents et même le contenu de certaines conversations téléphoniques qui devraient en principe rester dans le domaine secret de l'instruction, sont pourtant mises à disposition de médias et de journalistes", est-il écrit dans un communiqué officiel du club limbourgeois.

"Malheureusement ces pièces incomplètes donnent une image déformée et erronée du déroulement des événements au sein du club. Le caractère secret de l'enquête est la clé universellement reconnue pour mener des poursuites sereines et équitables, et les droits de la défense en sont manifestement lésés".