Lors du derby entre le Cercle de Bruges et le Club de Bruges, Cardona a marqué à la limite du hors-jeu. D'après Johan Verbist, impossible pour le VAR de voir si l'attaquant était hors-jeu ou non. Le patron des arbitres explique les interventions du VAR du week-end dernier.

Verbist a analysé trois interventions du VAR, dont deux concernent le match STVV - Waasland-Beveren et une la rencontre Cercle de Bruges - Club de Bruges. 

STVV - Waasland-Beveren (15e min) :
"Lors d'un duel entre Botaka et Caufriez, le défenseur de Waasland-Beveren va en premier au ballon et touche le pied de Botaka. L'arbitre ne siffle pas de faute, mais, après l'intervention du VAR, un penalty est tout de même accordé à juste titre".

STVV - Waasland-Beveren (20e min) :
"À la suite d'une mauvaise passe en retrait, Ampomah court vers le ballon tandis que Steppe sort de son but pour s'emparer du ballon. Le gardien arrive toutefois en retard. Il touche l'attaquant au niveau du tibia/pied, lequel tombe dans la surface de réparation. Après l'intervention du VAR, l'arbitre accorde un penalty. Intervention correcte".

Cercle Brugge - Club Brugge (65e min) :
"Après une perte de balle au milieu de terrain, le Cercle Brugge part en contre-attaque. À la suite d'un centre venu du côté gauche, Cardona, qui se trouve ou non en position de hors-jeu, prend possession du ballon. Il va seul au but défendu par Horvath et marque. Étant donné les positions de Mechele, Cardona et Denswil et le fait que le VAR ne dispose pas encore de la ligne de hors-jeu, il est impossible de voir si l'attaquant du Cercle est en position de hors-jeu".