Nommé coach de Lokeren dimanche après le licenciement de Trond Sollied, Glen De Boeck croit au maintien des Waeslandiens en D1, comme il l'a annoncé lundi lors de sa présentation officielle au Daknam. "Le club a le potentiel pour se maintenir", a déclaré De Boeck, 47 ans, qui s'est engagé jusqu'en fin de saison.

La tâche s'annonce compliquée pour Lokeren, balayé par Eupen samedi (4-1) et lanterne rouge de la Jupiler Pro League avec 14 points, à 6 unités de l'avant-dernière place.

Glen De Boeck, un habitué des opérations de sauvetage, est parvenu par le passé à assurer le maintien de Waasland-Beveren (2012), Mouscron (2016) et Courtrai (2017). "J'ai fait plus que jouer au manager de crise", déclare De Boeck, limogé par Courtrai en novembre dernier. "J'étais en train de construire quelque chose à Courtrai, mais je n'ai pas eu la chance d'aller au bout de ce projet. Je pensais que plus rien ne bougerait au niveau des entraîneurs dans le football belge jusqu'à ce que je reçoive le coup de fil de Lokeren".

C'est un match à six points qui attend Glen De Boeck pour ses débuts sur la banc waeslandien, puisque Lokeren recevra samedi Zulte Waregem, qui le précède de six points au classement. "Il faudra faire des résultats le plus vite possible", dit l'ancien défenseur.

"J'ai calculé combien de points nous devrons prendre pour être sauvés. Combien ? Je préfère le garder pour moi, mais je suis convaincu de pouvoir assurer le maintien de Lokeren. On verra si on aura des renforts, je donne mon premier entraînement ce lundi après-midi".

Glen De Boeck est déjà le troisième entraîneur cette saison à Lokeren. Le club avait commencé la saison avec Peter Maes, limogé fin octobre et remplacé par Trond Sollied, remercié à son tour samedi.