Le Club Bruges a renoué avec le succès à la faveur d'une large victoire 3-0 à domicile sur le Standard. Denswil, Dennis et Amrabat ont fait trembler les filets en première période.

Trois jours après sa victoire contre le FC Séville en Europa League, le Standard de Liège a présenté un tout autre visage à Bruges. Les Rouches se sont inclinés 3-0 devant un Club de Bruges dominateur pour le compte de la 17ème journée de Jupiler Pro League.

Dans une première mi-temps à sens unique, le Club de Bruges, impérial de maîtrise, a plié la rencontre dès la 36e minute lorsque le milieu de terrain marocain Sofyan Amrabat a fait 3-0 d'une frappe à l'entrée du grand rectangle. Les Gazelles d'Ivan Leko avaient déjà trouvé le chemin des filets via Stefano Denswil (7ème) et Dennis (17ème), chaque fois sur des assists d'un Hans Vanaken à la baguette.

Malgré les montées d'Orlando Sa (46ème), Renaud Emond (65ème) et Obbi Oulare (84ème), ancien joueur du Club, le Standard n'a pas été capable d'inverser la tendance dans le second acte. Le Standard a pensé réduire l'écart via Orlando Sa mais l'arbitre a annulé le but du Portugais pour une position de hors-jeu.

Le Club de Bruges, qui met fin à deux défaites de rang en championnat, profite de la défaite de l'Antwerp samedi contre Saint-Trond (1-3) pour reprendre la deuxième place avec 34 points et ainsi revenir à une longueur du leader, Genk. Quant au Standard, il est désormais 7ème avec 26 points.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Au quart d'heure de jeu, Dennis doublait de façon décisive l'avantage du Club après une très belle combinaison avec Vanaken, mettant ainsi le Standard à genoux.
l'HOMME
du match
Amrabat a brillé dans le milieu de terrain. Après sa bonne prestation à Dortmund, il a confirmé son talent cet après-midi contre le Standard sans manquer d'inscrire un but. Amrabat a été le meilleur joueur sur la pelouse.
notre AVIS
sur le match
Le Standard a été dans un 'jour sans', surtout en première période. Le Club Bruges a tué le match en une période après avoir marqué trois buts.