Le Standard a concédé un nul blanc face au Cercle de Bruges lors de la 3e journée de Jupiler Pro League au terme d'une rencontre peu emballante.

Point commun pour les deux entraîneurs à l'entame de la renconre, l'obligation de remanier leurs effectifs en raison de blessures. "Un certain nombre de joueurs étaient blessés après le match contre l'Ajax. Mais nous pouvons procéder à une rotation", avait rassuré Preud'homme, qui avait laissé sur le banc Carcela, Marin, Fai, Luyindama, et Sa. Laurent Guyot avait lui aligné Etienne, obligé lui aussi de s'adapter "non pas à l'adversaire, mais aux blessés dans l'équipe".

La première mi-temps, insipide, a certes vu le Standard tenté de presser son adversaire, mais sans grand succès. Si Ochoa devait se coucher sur un envoi à distance de Bruno, Nardi passait dans l'autre rectangle un début de soirée plutôt calme. Seul Pocognoli (et Djenepo remuant) se montrait un tant soit peu menaçant, mais sans cadrer de la tête. Mentionnons encore un contre mal négocié par Mercier côté brugeois, et passons au second acte. 

Monté au jeu à la mi-temps, Marin tentait bien de dynamiter la rencontre en début de seconde mi-temps. Mais le Standard ne parvenait que très difficilement à hauser le rythme face à une équipe du Cercle qui n'avait d'objectif que de ramener un point. Malgré Carcela sur la pelouse à l'heure de jeu, les Rouches se heurtaient à la défense renforcée du Cercle, qui procédait assez maladroitement en contre. Seule une frappe sur coup franc de Bongiovanni obligeait Ochoa à mettre les gants.

La pression liégeoise dans les dernières minutes ne changeait rien. Le Standard signe un triste 0-0 et va désormais se reconcentrer sur son second acte européen face à l'Ajax. Le Cercle est lui toujours invaincu après trois journées.