Dominé en première mi-temps, le club de Sclessin a frappé deux fois en trois minutes après le repos et une troisième fois dans le dernier quart d'heure, privant ainsi sans doute Anderlecht du titre tout en restant dans la course avant d'accueillir Bruges.

Un changement dans l'équipe d'Anderlecht:  Saief rentrait de suspension et retrouvait sa place à gauche. Markovic avançait d'un cran et passait à droite. C'est Gerkens qui sautait, Vanhaezebrouck le gardait comme joker.

Au Standard, Agbo était suspendu et remplacé par le jeune Selahi, formé à... Anderlecht.

Le Sporting commençait par un gros pressing qui amenait quelques occasions mais Saief manquait sa reprise puis Markovic faisait un petit pont à Luyindama dans le rectangle mais il tirait au-dessus, tout comme Morioka un peu plus tard.  L'efficacité exigée par Vanhaezebrouck n'était pas au rendez-vous. De plus, Luyindama faisait le ménage dans les airs.

Peu après la demi-heure, Anderlecht aurait dû bénéficier d'un penalty pour une poussée dans le dos de Selahi sur Morioka mais M. Vertenten restait de marbre et le VAR n'intervenait pas.

La fin de première mi-temps était très nerveuse avec quatre cartes jaunes en trois minutes et un nouvel incident avec le VAR suite à une erreur d'appréciation de Vertenten sur une intervention fautive de Najar.

Au repos, chaque entraîneur procédait à un changement. Comme annoncé, Vanhaezebrouck lançait Gerkens à la place de Saief tandis qu'au Standard, Carlinhos remplaçait Selahi.

On rejouait depuis deux minutes lorsque, après une nouvelle occasion pour Markovic, Anderlecht héritait d'un coup de coin. Sur celui-ci, Carcela dégageait vers Edmilson. Najar, distrait, se laissait surprendre par le Belgo-Brésilien qui traversait tout le terrain, échappant au retour de trois Anderlechtois. Sels était battu.

Trois minutes plus tard, le gardien anderlechtois devait à nouveau se retourner. Edmilson avait tout le temps de centrer de la droite, Emond tendait la jambe au premier poteau et déviait hors de portée de Sels.

La défense d'Anderlecht prenait l'eau et Emond passait tout près du 0-3 mais Anderlecht avait encore des ressources. A l'heure de jeu, suite à une perte de balle d'Emond et après un nouveau raté de Teodorczyk, Gerkens poussait le ballon au fond et ramenait l'espoir dans le clan anderlechtois.

Gerkens manquait alors l'égalisation puis Ochoa empêchait Teodorczyk de marquer de la tête. Et à un quart d'heure du terme, une nouvelle inattention de Najar permettait à Carcela de filer et d'offrir sur un plateau le 3e but à Edmilson.

En fin de match, Carlinhos et Emond (tir sur la transversale) auraient pu donner au score des proportions plus catastrophiques encore.