Genk et le Club Brugeois ont partagé l'enjeu au terme d'un match agréable. Chaque équipe aurait pu prétendre à la victoire mais le point ne satisfait réellement personne: la lutte pour la première place reste ouverte tandis que les Limbourgeois ont probablement abdiqué de la deuxième place.

Ndongala, buteur contre Anderlecht la semaine dernière, étaitt sur le banc, tout comme Mæhle. Mata et Wouters étaient titularisés.

A Bruges, Dion Cools payait le prix de ses erreurs face au Standard: il était sur le banc, remplacé par  Diatta. C'était la deuxième titularisation du Sénégalais. Leko n'apportait pas d'autre changement.

Le rythme était peu élevé et Genk se créait les premières possibilités, notamment par Trossard, qui obligeait Gabulov à sortir.

Cela réveillait Bruges qui répliquait immédiatement par le duo Vormer-Limbombe mais Vukovic était attentif.

Après la pause, Bruges réclamait un penalty suite à une intervention litigieuse de Colley sur Diaby mais l'arbitre estimait que le défenseur de Genk avait touché le ballon.

Genk réagissait mais Pozuelo et Malinovskiy se disputaient.  A l'heure de jeu  Diaby trouvait Wesley qui ouvrait le score.

Les Limbourgeois avaient cependant encore des ressources: quatre minutes plus tard, Mata centrait pour Trossard, dont le heading filait en pleine lucarne.

A un quart d'heure du terme, le même Trossard tirait sur la transversale. Genk faisait le forcing mais ne parvenait pas à s'imposer.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Moins de cinq minutes après le but de Bruges, Trossard égalisait. Juste après, il tirait sur la transversale.
l'HOMME
du match
Trossard a loupé quelques occasions mais il s'en est procuré un paquet. Et que dire de la beauté de son but égalisateur.
notre AVIS
sur le match
Un nul logique qui n'arrange pas du tout Genk et pas trop Bruges non plus.