Le FC Malines évoluera la saison prochaine en division 1B. En dépit de leur succès 2-0 face à Waasland-Beveren, les Kakkers effectuent la culbute en raison du sursaut d'Eupen, tombeur de Mouscron 4-0

Dans un AFAS-stadion plain à craquer, Denis van Wijk avait aligné l'équipe attendue, alors que Waasland-Beveren, qui n'avait plus rien à gagner, évoluait sans ses défenseurs centraux Maxime Cauffriez et Rudy Camacho.

Après avoir poussé pendant dix bonnes minutes, le Malinois baissait en intensité. Malgré 6 shots à  1 en sa faveur , Malines regagnait le repos sur le score de 0-0

"Everything's gonna be alright", entendait-on en prêtant l'oreille en tribune. Message reçu par Rob Schoofs qui délivrait un coup de coin parfait sur la tête de German Mera, lequel ne se faisait pas prier pour ouvrir la marque via la latte. D'autant que Bandé doublait la mise peu avant la demi-heure sur une superbe phase répétée sur coup franc. Alors que l'essentiel semblait acquis, le transistor du stade annonçait dans le même temps que Eupen venait d'inscrire le 2-0 face à Mouscron.

Malines pouvait se contenter du même score qu'Eupen dans sa lutte pour le maintien, mais voici qu'Eupen inscrivait le numéro 3 dans sa lutte à distance avec les Malinois. Nicolas Verdier manquait la balle de 3-0, alors qu'Eupen inscrivait le numéro 4.

Malgré un dernier baroud d'honneur, le score ne changeait plus. Malines évoluera l'an prochain à l'échelon inférieur.

MOMENT - HOMME - AVIS
le MOMENT
du match
Le 2-0 a délivré l'AFAS-stadion, qui n'était pas au bout de ses surprises.
l'HOMME
du match
Bandé s'est montré insaisissable pour les défenseurs de Waasland-Beveren. 
notre AVIS
sur le match
Le FC Malines a fait le boulot. Mais c'est sans doute le début de la compétition qui s'est avéré fatal aux Kakkers. Même si la seconde mi-temps de Eupen face à Eupen paraît également invraisemblable.