Sofiane Hanni n'est plus un joueur d'Anderlecht. Le milieu de terrain offensif évoluera désormais au Spartak Moscou. Un départ qui n'est pas totalement étranger à la relation de l'ancien capitaine avec les supporters bruxellois.

Selon lui, l'Algérien n'a pas grand chose à se reprocher. "Je me suis toujours donné pour défendre les couleurs de mon club. Jamais je n'ai pris un jour de congé. Au contraire même. Mais pour les supporters, ce n'était visiblement pas suffisant. Je dois être honnête: l'attitude des supporters a joué dans ma décision de quitter Anderlecht. Ce n'était cependant qu'une minorité qui était en permanence négative envers moi. Je l'estime à un bon 10%. C'est dommage pour les fans qui m'appréciaient que cela se termine comme cela. Je veux d'ailleurs aussi les remercier, tout comme Anderlecht", explique Hanni dans les colonnes du Het Laatste Nieuws.

Le transfuge du Spartak n'est par ailleurs pas très optimiste quant aux chances de titre de sa désormais ex-équipe. "Même avec moi, cela aurait été très difficile d'inquiter le Club. Même si tout est bien évidemment toujours possible. Le Club est visiblement dans un creux et avec la division des points par deux en play-offs... J'espère qu'Anderlecht y parviendra - c'est ce que j'ai dit à mes équipiers lorsque j'ai pris congé d'eux - et que le FC Malines va se sauver. Cette équipe a une place dans mon coeur".