Comment se déroulera exactement le prochain championnat ? Qu'est-ce qui change et pourquoi? Nous avons voulu en savoir davantage auprès de Ludwig Sneyers, Directeur Général de la ProLeague.

Ludwig Sneyers. (photo belga)
Pourquoi cette restructuration du championnat ?
La ProLeague, qui réunit les clubs de Jupiler Pro League, veut hausser le niveau. Avec l'intention de voir les affrontements entre les grosses cylindrées se révéler plus nombreux. Cela devrait permettre d'augmenter le niveau des joueurs mais aussi celui des équipes, dans le but de revoir à nouveau nos clubs belges bien représentés et plus actifs sur la scène européenne.

Grâce à la nouvelle formule, le suspense sera encore plus présent. Dans l'ancien modèle, plusieurs équipes n'avaient déjà plus aucun véritable objectif dès le début du mois de février. Concrètement: la lutte pour la sixième place sera plus disputée que jamais, avec différents clubs outsiders. De plus, avec deux journées supplémentaires entre Noël et Nouvel An, une augmentation des recettes est attendue.

Comment se déroulera le nouveau championnat ?
La première phase du championnat débutera début août avec les 16 équipes. 30 journées (2x15) se dérouleront jusqu'à la mi-mars. On connaîtra dès lors qui sera directement relégué et quels clubs devront participer au tour final avec les trois représentants de deuxième division.

Après la première phase de championnat, les six premiers disputeront les play-offs (play-offs 1) de dix journées (2x5). Ils auront pour avantage la moitié des points acquis lors de la première phase de la compétition. En cas d'égalité, seront pris en compte les points récoltés lors de la première phase. Exemple: Anderlecht termine 1-er avec 60 points après 30 journées, et le Standard 2-ème avec 59 unités au compteur. Ils entameront la deuxième phase du championnat avec 30 points chacun. Dès lors, si Anderlecht et le Standard sont à égalité à l'issue des 36 journées, Anderlecht serait sacré champion grâce à son avantage de la première phase.

Les huit autres équipes disputeront les play-offs 2 partagés en deux groupes de 4 équipes (les 7-9-12-14 dans le groupe A, les 8-10-11 et 13 dans le groupe B). Après 6 journées (3x2), 2 équipes seront lauréates de leur groupe respectif. Ces deux-là s'affronteront en duel (aller et retour, et si nécessaire prolongations et tirs au buts). Le vainqueur disputera alors un test-match (aller et retour, comme en Coupe également) contre (probablement) le 4-ème des play-offs 1. Le vainqueur empochera le dernier ticket européen.

Comment sera établi le classement ?
1. Nombre de points
2. Matchs gagnés
3. Différence de but
4. Nombre de buts inscrits
5. Nombre de buts inscrits en déplacement
6. Nombre de victoires en déplacement
7. Test-matchs

Jaune/rouge ?

A partir de cette saison, un joueur ayant écopé de 5 cartons jaunes sera suspendu une journée. Si ce même joueur reçoit encore 5 avertissements, il sera sanctionné de deux journées de suspension. 15 cartons jaunes et le joueur ne pourra plus jouer durant trois journées. Trois journées de suspension est d'ailleurs la sanction maximum. En cas de deux cartons jaunes dans le même match, le joueur en question sera suspendu pour la journée suivante. En cas de carton rouge, la ProLeague veut une procédure plus rapide. Le mardi suivant l'exclusion, décision serait rendue pour suspendre le joueur pour le week-end suivant. Il reste évidemment la possibilité d'aller en appel, qui serait alors traité le vendredi.

Transferts ?
La période de transferts est déterminée par la FIFA. Cela ne change pas. Les clubs pourront donc effectuer des transferts du 15 juin au 31 août et du 1 janvier au 31 janvier. Au terme de la première phase de la compétition (mi-mars), les clubs ne pourront donc plus faire de transferts. Pas davantage en provenance d'un club étranger.

Meilleur buteur?
A ce sujet, la ProLeague n'a pas encore tranché. Un seul meilleur buteur (et un maillot) devraient néanmoins être de rigueur. Seul le nombre de matchs disputés pourraient donc varier en fonction des différents artificiers.

Nombre de joueurs étrangers?
Dès la nouvelle saison, 6 joueurs formés en Belgique, au moins, devront figurer sur la feuille de match.