L'affaire est dans le sac. Igor De Camargo quitte le Brussels pour le Standard, qui a dribblé le FC Bruges.

De Camargo, c'est de la dynamite. (photo photonews)
Il semblait acquis que la perle brésilienne du Brussels allait déménager dans la Venise du Nord. Finalement, l'attaquant du Brussels ne posera pas ses crampons au Jan Breydel mais à Sclessin. En dernière instance, De Camargo a opté pour le Standard.

L'attaquant devrait porter la vareuse rouge et blanche jusqu'en juin 2010. Agé de 22 ans, Igor de Camargo a évolué au Racing Genk de 2000 à 2003, avant d'être prêté à Heusden Zolder puis de revenir à Genk. Il a ensuite été transféré au Brussels, où il a inscrit 9 buts cette saison et 14 en 28 rencontres depuis son arrivée dans la capitale en janvier 2005.

Il s'agit "du transfert le plus important que le club a conclu depuis plusieurs années", a lâché Pierre François, le directeur général du Standard.  "Igor De Camargo est l'attaquant attendu par toute la famille du Standard".  

L'attaquant, qui évoluera avec la vareuse portant le numéro 21, jouera au plus tôt le 8 février le match retour de la Coupe de Belgique contre La Gantoise, ou au plus tard le week-end qui suit à Beveren. 

De Camargo: 'Le choix du coeur'
"J'ai écouté les deux parties. Je suis venu voir plusieurs matches au Standard et il y a ici un des plus beaux publics. Je trouve ça fantastique. J'ai fait un choix du coeur. Je me trouve mieux ici qu'à Bruges. Je vais jouer et faire de mon mieux. Je n'ai pas peur de la concurrence. Il est normal de devoir se battre pour être titulaire à chaque match", a expliqué le nouveau joueur.

Pour le Standard, ce premier transfert avec un joueur du Brussels pourrait marquer le début d'une collaboration entre les deux clubs. "Le courant passe bien entre les directions sportives des deux clubs et un partenariat pourrait être mis en place. Il concernerait notamment le prêt de jeunes joueurs qui ont besoin de temps de jeu", a annoncé Pierre François.
 
L'arrivée de De Camargo à Sclessin suit de très près celle du défenseur croate Lovre Vulin. "On avait dit début de saison, que nous avions encore besoin d'un avant-centre et d'un défenseur polyvalent. Avec l'arrivée de ces deux joueurs, et celle de Karim Faye, nous sommes comblés", a conclu Pierre François.

Le marché des transferts