Football

Diables Rouges

Dendoncker et Tielemans ambitieux avant la Coupe du monde

09.06.2018 | Patrice Sintzen

Belga

Suite aux blessures de Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, Leander Dendoncker devrait être titulaire lundi en match amical face au Costa Rica.

Dedryck Boyata et Laurent Ciman ont déjà eu du temps de jeu. "Comme tout le monde, j'espère me montrer", dit Dendoncker. "Je ne sais pas qui jouera si Kompany n'est pas prêt. Je ne souhaite à personne d'être blessé, d'autant que Thomas et Vincent sont très importants pour l'équipe. Personne ne veut faire office de figurant mais je ne m'attends pas non plus à jouer tous les matches, ce ne serait pas logique. Si je joue, je ne serai pas stressé, même si une Coupe du monde, c'est différent: c'est le top du top. J'essayerai de rester calme."

Si  Kompany et Vermaelen ne sont pas prêts, le défenseur d'Anderlecht sera en balance avec Dedryck Boyata, Ciman n'étant là que comme 24e. Pourtant, Dendoncker n'était pas certain d'être dans les 23. "Après tout ce qui s'est dit, ce n'était pas sûr mais je suis resté confiant et je ne suis donc pas surpris d'être là. Je lis le moins possible les journaux mais les amis et la famille me tiennent au courant et je ne sais pas quoi répondre."

Dendoncker n'était ps non plus sur le banc face au Portugal, le sélectionneur expliquant par la suite qu'il en savait assez à son sujet. "Ce fut un moment difficile pour moi. Le sélectionneur m'avait dit de ne pas m'en faire, qu'il n'avait pas encore fait son choix mais être dans la tribune, ce n'est jamais bon signe. J'étais donc un peu stressé et, lundi, je me suis senti soulagé. Cette sélection, c'est une grosse récompense. La Coupe du monde, c'est encore mieux que la Champions League."

Après le Mondial, il quittera sans doute Anderlecht. "Pour le moment, ça ne me tracasse pas. Mon agent me téléphonera s'il se passe quelque chose et on verra à ce moment-là. Je ne suis pas certain de partir car il n'y a encore rien de concret."

TIELEMANS PAS SURPRIS D'ÊTRE LÀ

Youri Tielemans est, avec Thomas Vermaelen, le seul sélectionné qui n'a pas encore joué lors des matches amicaux. Depuis l'arrivée de Roberto Martinez, le médian de Monaco est pourtant devenu une valeur sûre de la sélection. "Je ne suis donc pas surpris d'être sélectionné", dit-il.

"Bien entendu, au cours des jours précédant la sélection, ça m'a trotté en tête. Je suis régulièrement repris depuis novembre 2016 et c'est la récompense. Le coach sait qu'il peut compter sur moi."

D'aucuns auraient préféré voir Radja Nainggolan à sa place. "Nous sommes concurrents mais je ne sais pas si nous étions en balance. Le sélectionneur a fait ses choix et on en a beaucoup parlé. Tout le monde voulait que Radja soit là parce que c'est un super joueur mais il faut accepter les choix du sélectionneur."

Tielemans a été moins déterminant à Monaco qu'à Anderlecht mais il a tout de même accumulé 2000 minutes de temps de jeu. "L'entraîneur avait été clair avant le début de saison en disant qu'il ferait tourner. C'est pourquoi je n'ai pas tout joué mais je pense que j'ai quand même eu beaucoup de temps de jeu pour une première saison à l'étranger. Les gens attendaient peut-être plus mais il fallait que je m'adapte à un rôle différent de celui que j'avais à Anderlecht et que je sorte de ma zone de confort. De plus, j'ai été blessé. Mais je crois qu'en Belgique, on sous-estime le championnat de France parce qu'on le connaît mal."

Martinez est sous le charme de Tielemans dont il dit qu'il représente l'avenir du football belge. "Ca fait plaisir mais j'espère que je peux aussi jouer un rôle significatif au présent, apporter ma pierre à l'édifice. Je pense que, face au Costa Rica, je vais jouer, même si je ne sais pas si je serai titulaire. En tout cas, si je joue, je veux me montrer car je ne suis pas venu que pour apprendre."

Facebook

Twitter

Ne manquez pas

Plus